Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Monsieur Sylvestre Maurice

Publié le par Charisson dans l'Espace

Interview de Monsieur Sylvestre Maurice,  astrophysicien à l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie, Astronome à l'Observatoire Midi-Pyrénées. Planétologue, spécialiste de l'exploration du Système Solaire.

 

  1. Monsieur SYLVESTRE, Quel est votre rôle sur la mission Exomars ?

Sur la mission Exomars je m’occupe, comme celui qui vient de se passer aujourd’hui, celui qui s’occupera dans 4 ans, je construis un des instruments d’Exomars 2020. Je suis impliqué au titre de la science dans celui qui est produit aujourd’hui.

 

  1. Quel est le rôle de l’instrument RAMAN sur le rover d’Exomars ?

Je suis co-responsable de l’instrument RAMAN avec un laser, qui est un laser tout vert, on va s’amuser à faire vibrer les molécules pour savoir quelle est leur forme et quelles sont les liaisons entre les différents atomes.

Et on pense que c’est peut-être l’instrument qui est le plus adapté pour trouver des traces de vie sur Mars.

 

  1. Pourquoi la foreuse ne peut pas aller plus loin que 2 mètres de profondeur ?

Alors moi mon défi, c’est pourquoi la foreuse peut aller jusqu’à au moins 2 mètres. C’est très compliqué, il faut imaginer avec des pointes, et il faut en mettre plusieurs. On fore et on les met les unes sur les autres, et puis la nuit il fait froid, alors on les enlève parce que sinon elles vont rester coincées, le matin on les remet, c’est très compliqué. Sache qu’avec le rover de 600kg, on a réussi à forer sur environs 6 centimètres, là avec un rover plus petit on va essayer de forer sur 2 mètres, je peux te dire que c’est pas gagné !

 

  1. Pensez-vous trouver des traces de vie, et si oui de quel type ?

C’est mon rêve de trouver des traces de vie !! J’aimerai bien, c’est pour ça qu’on va là-bas. On envoie Exomars pour trouver, peut-être, des traces de vie du passé, mais alors de quel type, ça serait ce qu’on appelle des biominéraux, c’est très compliqué. Imagine une poule, si la poule meurt, elle va complètement disparaitre, en quelques centaines d’années il n’y aura plus rien du tout. Mais si elle a pondu un œuf, et bien, la coquille d’œuf va durer très longtemps. Une coquille d’œuf c’est pas du vivant, mais c’est produit par le vivant, on appelle ça un biominéral. C’est un peu ce qu’on essaie de chercher sur mars, c’est-à-dire des traces du vivant.

Interview de Monsieur Sylvestre Maurice

Commenter cet article