Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anniversaire du Vol de Youri Gagarine !

Publié le par Charisson dans l'Espace

Youri Alexeïevitch Gagarine est le premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace au cours de la mission Vostok 1 le

Le vol de Vostok 1

Les chances de réussite sont estimées à 50%. Le lancement est prévu depuis le cosmodrome de Baïkonour. Les soviétiques ont tout préparés en cas d’imprévu : des provison pour 13 jours et un protocole au cas où Youri Gagarine se pose dans un pays étranger ainsi qu’une balise et même une orbite qui permet au vol Vostok 1 de freiner et redescendre tout seul au bout de 2 à 7 jours.

Le jour J, Gagarine est réveillé à 5h30 du matin. On lui fait prendre un petit déjeuner léger puis un l’aide à enfiler sa combinaison spatiale SK-1. Gagarine déclarera plus tard : « Bien sûr que j'étais nerveux - seul un robot n'aurait pas été nerveux à un tel moment et dans une telle situation ». Le vol doit être totalement automatisé et Youri Gagarin a juste une enveloppe en cas d’urgence contenant un code pour débloquer les commandes, mais plusieurs personnes lui souffleront le code avant le décollage.

Le vol décolle à l’heure prévue (6h07 GMT, 9h07 à Moscou) et Gagarine s’exclame : « Et c’est parti !». La fusée monte dans le ciel et le centre de contrôle demande comment il va et Gagarine répond : « Bien et Vous ? ». 2 minutes après le décollage, la coiffe qui recouvre le vaisseau est larguée libérant ainsi le hublot permettant à Gagarine de voir à l’extérieur, il déclare : « Je vois les nuages. Le site d'atterrissage... C’est magnifique ! Quelle beauté ».

11 minutes après le lancement Gagarine est en orbite et commence son tour de la terre qui va durer 1h48 à une moyenne de 250 kilomètre de la surface.Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace et le premier homme à effectuer une orbite autour de la Terre.

Gagarine est ému par la beauté de la Terre, bleue, ronde et à l'atmosphère si ténue. Il expérimente l'impesanteur et constate qu'il peut manger, boire et travailler normalement même s'il doit arrêter la rédaction de son journal de bord ayant perdu son crayon qui s'est envolé dans un coin de la cabine, la vis qui devait le retenir par un fil s'étant desserrée. Alors qu'il arrive au-dessus de l'océan Pacifique, Gagarine passe dans l'ombre de la Terre pour sa première et seule « nuit » en orbite et est émerveillé par la beauté de l'espace étoilé.

Gagarine arrive à la fin de sa révolution autour de la terre, les rétrofusées sont misent en marche et le vaisseau se retrouve secoué dans tous les sens et se met à tourner sur lui-même. Gagarine rapporte « Tout tournait. Je voyais d'abord l'Afrique, puis l'horizon, puis le ciel. J'avais à peine le temps de protéger mes yeux des rayons du soleil. J'ai mis mes jambes de manière à couvrir le hublot sans avoir à fermer les stores. »

En fait, le module dans lequel se trouve Gagarine ne s’est pas détaché complètement du module de service contenant les appareillages devenus inutiles et il entrainait Gagarine dans sa chute. Du coup, c’est la partie la moins protégée qui se retrouvait en friction avec l’atmosphère et qui se mettait à chauffer. Gagarine décrit ainsi cette phase de sa descente vers la Terre : « le vaisseau spatial était entouré de flammes, [...] j'étais un nuage de feu qui fonçait vers la Terre ».

La situation est critique mais Gagarine calme transmet au contrôle que tout va bien et 10 minutes après le déclenchement de la rentrée atmosphérique, les deux modules se séparent.

À quelques kilomètres du sol, Gagarine s'éjecte de la capsule : il effectue le reste de sa descente en parachute. Descente pendant laquelle il se met à chanter pour lui-même. Il se pose vers 10 h 55 (heure de Moscou, 7 h 55 GMT) dans un champ près d'un ravin non loin dans la région de la ville de Saratov: le premier vol habité a duré 108 minutes dont 89 en orbite terrestre.

Aujourd’hui nous fêtons l’anniversaire de se vole et nous serons à la #YurisNight ce soir à Toulouse @connexionlive.

#YurisNight 12 avril 2017 à Toulouse @connexionlive avec @SpaceUp_FR

#YurisNight 12 avril 2017 à Toulouse @connexionlive avec @SpaceUp_FR

Le module de descente de Vostok 1 exposé au musée RKK Energia à Moscou.

Le module de descente de Vostok 1 exposé au musée RKK Energia à Moscou.

Anniversaire du Vol de Youri Gagarine !
Anniversaire du Vol de Youri Gagarine !

Commenter cet article