Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gagnants du concours « Imagine ta vie dans un vaisseau spatial ! »

Publié le par Charisson dans l'Espace

Parmi plus de 250 œuvres (dessins, photos, textes), un jury a retenu les trois gagnants de ce concours : 

-    Dans la catégorie dessin : Lorenzo P., 6 ans de Wittenheim (68)
-    Dans la catégorie photo : Jessica P., 13 ans de Beaunes-les-Mines (87)
-    Dans la catégorie texte : Poppy K., 10 ans de Pezenas (34)

 

Bravo à eux et bravo aussi à tous les participants !

 

 

Dessin gagnant du concours "Imagine ta vie dans un vaisseau spatial !" de Lorenzo P., 6 ans. Crédits : Lorenzo P.

Dessin gagnant du concours "Imagine ta vie dans un vaisseau spatial !" de Lorenzo P., 6 ans. Crédits : Lorenzo P.

Photo gagnante du concours "Imagine ta vie dans un vaisseau spatial !" de Jessica P., 13 ans. Crédits : Jessica P.

Photo gagnante du concours "Imagine ta vie dans un vaisseau spatial !" de Jessica P., 13 ans. Crédits : Jessica P.

Les enfants de l'espace

Je m'appelle Poppy, j'ai dix ans et je vis dans ma navette spatiale depuis que je suis toute petite. Je suis ce qu'on appelle un « bébé de l'espace ». Je suis née ici dans le vaisseau CX128B, je suis la deuxième enfant venue dans cette galaxie, deux ans après ma grande sœur Mia, que j'adore embêter tout le temps.

Il y a tellement de choses à faire dans la navette que les journées passent en un clin d'oeil. Nous sommes presque toujours dans la salle Gravita, c'est là où on peut maîtriser l'apesanteur et la gravité. Avec un petit bouton bleu, je contrôle la gravité pour énerver ma sœur. Dès qu'elle s'assoit pour manger, hop, je relance l'apesanteur et son bol de céréales avec le lait se met à s'envoler au dessus de sa tête ! « Poppy, arrête tout de suite, remets la gravité ! ». Et bim, gravité remise et douche de lait froid accompagné de ses céréales pour son petit-déjeuner.

En même temps, elle l'avait bien mérité après sa mauvaise blague d'hier soir. Mais nos disputes ne durent jamais longtemps car il est difficile de rester sérieuses quand on voit nos têtes et nos mouvements bizarres après s'être poussées. On dirait une scène de bagarre au ralenti. Mia essaie de me tirer les cheveux et je la pousse pour me défendre, elle part en arrière en brassant l'air comme si elle tombait et tombait et tombait en cherchant à se rattraper et elle fait une tête très drôle en levant ses sourcils et en ouvrant la bouche en grand. Et là, elle atterrit les pieds en l'air dans les câbles et les fils de la navette, elle est coincée comme une tortue sur le dos. Tout à coup, on se met à rire, et on redevient amies.

HHier, on a passé trois heures à faire du ping-pong volant, c'est génial, on enlève la gravité et la balle se déplace tout doucement alors qu'on essaie de taper de toutes nos forces, ce qui nous laisse le temps de faire des figures de danse pour la renvoyer. On a même inventé une chorégraphie pour celle qui gagnera le match mais on n'arrive jamais à finir, les points durent tellement longtemps !

Ca, ce sont les jours où on peut s'amuser mais sinon on travaille beaucoup sur la navette spatiale. Il faut ranger la nourriture et l'eau qu'on nous envoie depuis la Terre. Tout arrive à l'intérieur d'une grande capsule et chaque aliment va dans un rangement précis dans la cuisine. Il y a plein d'étiquettes sur les tiroirs et tout est organisé parfaitement car le moindre espace est important quand on vit dans notre cabane du cosmos !

On ne peut pas manger de tout ici mais un jour on ira sur Terre et là je dévorerai tous les bons plats que j'ai vus dans les livres. Des livres on en a beaucoup ici. On apprend plein de choses avec Mia grâce à ça. Maman et papa nous font l'école les matins où ils ne font pas des  recherches dans l'espace. Ils ont vécu sur Terre, du coup ils nous racontent tout avec précision. J'adore l'histoire et les mathématiques.

L'après-midi on a le droit de faire ce que l'on veut après avoir fini nos devoirs. Mia en profite pour lire, toujours lire. Moi je préfère regarder la Terre, je l'observe depuis la salle de contrôle. On a une vue incroyable. On dirait que la Terre brille tout le temps. Et puis je peux vérifier en même temps si des météorites arrivent droit sur nous. On a un radar qui couvre des milliers de kilomètres, il nous alerte et on déplace notre maison. C'est toujours un spectacle  extraordinaire de voir les météorites passer si près de nous, surtout qu'elles sont silencieuses, comme si elles ne voulaient pas nous réveiller en plein sommeil mais heureusement, on les évite !

Quand j'étais petite, je faisais tout le temps le même cauchemar. Une petite météorite qui avait échappé au radar touchait la salle de contrôle, on arrivait à fermer les portes de protection à temps, mais on ne pouvait plus jamais aller sur Terre. Maintenant que je suis grande, je n'ai plus peur de rester dans l'espace, c'est devenu ma maison. Mais avant de m'endormir, avec Mia, on regarde toujours la Terre pendant un moment depuis la fenêtre de notre chambre. On espère quand même y aller bientôt pour jouer avec d'autres enfants de notre âge !

Les enfants de l'espace, de Poppy K. - texte gagant du concours "Imagine ta vie dans un vaisseau spatial !"

Celui là c'est le mien, mais lui il a pas gagné ! Pas Grave !

Celui là c'est le mien, mais lui il a pas gagné ! Pas Grave !

Commenter cet article