Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Codex de Léonard de Vinci en ligne

Publié le par Charisson dans l'Espace

Découvrez les 1119 pages de Codex de Léonard de Vinci sur Atlanticus !

Toutes les pages des inventions de ce génie sont disponible.

lien ci-dessous :

Article original à découvrir ci-dessous.

Voir les commentaires

Envoyez votre nom sur Mars

Publié le par Charisson dans l'Espace

Envoyez votre nom sur l’an planete Mars avec l’expedition Mars 2020 !

Envoyez votre nom sur Mars

Voir les commentaires

Halo de lune !

Publié le par Charisson dans l'Espace

Ce soir la lune était entourée d’un halo magnifique !

Halo de lune !
Halo de lune !
Halo de lune !

Voir les commentaires

Joyeuses fêtes spatiales de fin d’annee !

Publié le par Charisson dans l'Espace

Joyeuses fêtes spatiales de fin d’annee !

Voir les commentaires

Horizons Mission Time-Laps @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Orion’s service and crew modules @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace

Publié le par Charisson dans l'Espace

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace

A mis chemin entre Tintin et XIII, la bande dessinée 1969 L’Odyssée Fantôme nous emmène au travers des aventures du cosmonaute Sergueï dans une capsule RUSSE  faire un vol direct vers notre satellite naturel avant la mission Apollo 11 et les premiers pas de l’homme sur la lune.

 

Et oui, si l’Union Soviétique avait été la première à marcher sur la lune ?

 

Cette mission qui ne sera pas sans rebondissements vous tiendra autant en haleine  que le film Apollo 13 a pu le faire.

 

Entrainements, sabotages, et réunions secrètes pour préparer ce vol au mépris même des mesures de sécurité et gagner la course à la lune face aux américains.

 

Nicolas Wetterwald auteur de cette Bande dessinée nous a fait l’honneur de répondre à nos questions et je vous laisse découvrir cette interview :

 

1. Comment vous ai venu l’idée d’une bd ? Et pourquoi ce thème de la conquête de la Lune ?

 

J’ai appris à lire sur des albums de Tintin. J’ai donc été plongé dès mon plus jeune âge dans le milieu des BD. Heureusement mes parents ne m’en ont pas interdit la lecture. J’ai toujours aimé dessiner et raconter des histoires.  Je fais partie de cette génération qui a vécu la conquête de la Lune en « live ». Passionné de sciences, d’aviation, d’astronomie et d’aventures, cette période qui cadrait parfaitement avec mes intérêts m’a marqué à jamais.

 

2. Pensez-vous que votre histoire aurait pu réellement arriver étant donné l’avancé des Russes et la mise en orbite de Youri Gagarine ?

 

A l’époque nous pensions effectivement qu’il y avait des chances que les Soviétiques arrivent sur la Lune avant les Américains. Après avoir eu connaissance du retard technologique qu’ils avaient accumulé  dans les années 60, je ne crois pas que cela eut été possible. Cette histoire est plutôt une sorte d’hommage à tous ceux qui ont travaillé dur pour une cause perdue : honneur aux vaincus pour une fois !

 

3. Vos dessins sont d’une qualité rare, je suppose que vous avez commencé à dessiner très jeune, même si la peinture est une passion ?

 

Merci du compliment mais c’est très exagéré. C’est parce que je lisais beaucoup de BD et dessinais tout le temps que tout naturellement que je me suis mis à dessiner des BD. Vous trouverez la première planche de ma première BD que j’ai retrouvée et digitalisée. J’avais 10 ans il faut donc pardonner le style un peu… gauche. J’en ai fait  bien d’autres durant ma jeunesse. Elles n’ont jamais été publiées mais lues par mes camarades. J’ai essayé plusieurs styles y compris des séries comiques dont j’ai hélas perdu les planches. Vous trouverez aussi ci-joint une reproduction de mon personnage favori, Tungstène. J’ajoute aussi des croquis de la BD actuelle. Il ne faut pas oublier que j’ai mis environ 20 ans pour peaufiner le style et le scénario.

 

4. Pensez-vous dessiner d’autres aventures de Sergueï, ou sur le même sujet ?

 

Actuellement je termine la traduction anglaise de l’histoire. J’ai deux variantes pour une suite de L’Odyssée Fantôme en préparation et je compte bien m’y mettre vu que je suis à la retraite et que j’ai du temps libre.

 

5. Après les Russes est les Américains, aujourd’hui, l’Europe, l’Asie et même des sociétés privées    envoie des  hommes, des femmes et du matériel dans l’espace et notamment sur l’ISS, pourquoi pas une saga sur ce sujet ou sur la conquête de Mars, qui sera le premier ?

 

J’ai pensé à envoyer Sergueï sur Mars. J’avais même écrit le scénario mais j’aimerais écrire/dessiner une histoire plus originale. J’avoue que j’ai été déçu du tournant qu’a pris l’astronautique ces 40 dernières années. Et tourner tout simplement autour de la Terre n’a rien de passionnant… Une intrigue policière peut être ?... Heureusement je crois que maintenant la situation change grâce à des milliardaires passionnés d’espace. Les entreprises gouvernementales sont trop dépendantes des budgets alloués pour faire de véritables avancées dans le domaine spatial. Malgré toutes les promesses et projets, je ne crois pas qu’on verra un Homme marcher sur Mars d’ici peu. J’ai donc le temps dans une troisième histoire d’envoyer Sergueï ou un autre sur cette planète avant les vrais humains !

 

Pour tous les fans de Bande dessinée, les fans d’espace, les petits et les grands, je vous conseille cette magnifique odyssée à lire et relire sans modération.

 

Disponible sur Amazon en exclusivité :

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace
1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald

Croquis exclusif de Nicolas Wetterwald

Voir les commentaires

BepiColombo mission to Mercury #BepiColombo

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Ryugu est un astéroïde découvert en 1999 lors du projet LINEAR.

Astéroïde Ryugu
Astéroïde RyuguAstéroïde Ryugu

Astéroïde Ryugu

C’est ce que l’on appelle un astéroïde Apollon (c’est-à-dire que la distance, aussi appelé demi-grand axe,  entre le centre de l’ellipse qu’il forme et le point le plus éloigné est supérieur à 1 ua* et que la distance, aussi appelé périhélie,  entre l’astéroïde et le soleil lorsqu’il est au plus proche est inférieur à 1,017 ua*)

* ua : Unité Astronomique, environ 150 millions de kilomètres, elle correspond approximativement à la distance entre la Terre et le Soleil.

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxaRyugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

C’est aussi un astéroïde Géocroiseur, qui évolue à proximité de la Terre. Cela est obligatoire si on souhaite pouvoir se rendre dessus pour l’étudier.

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

En 2018 on lui a découvert une activité cométaire. Une activité cométaire est le nom que l’on donne à la présence d’une petite atmosphère autour du noyau solide d’un petit corps du système solaire comme une comète. Cette atmosphère apparait lorsque de la glace contenus dans ce noyau fond et libère des gaz par réchauffement à l’approche du soleil.

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

Son nom lui vient du mot Ryūgū-jō qui est le nom que porte le palais sous-marin  du dieu dragon de la mer Ryūjin dans la mythologie japonaise.

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

Ryugu mesure environ 875 mètres (à 15 mètres près) soit environs 3 tours Eiffel

Ryugu c’est quoi comme astéroïde ? @CNES @haya2e_jaxa

En 2018, la sonde spatiale japonaise Hayabusa 2 c’est placé en orbite autour de Ryugu afin d’effectuer des recherches scientifiques, pour cela elle a envoyé à sa surface l’atterrisseur Mascot qui s’est posé le 03 octobre 2018.

Sonde Hayabusa 2 et Mascot

Sonde Hayabusa 2 et Mascot

Juste avant que la sonde envoi Mascot à la surface del’astéroïde, elle fait atterrir deux micro-robots dénomés Minerva II 1 et 2. Ces deux micro-robots sont en fait des Rover de 1,5 à 2,5 kg de forme cylindrique à 6 faces de 7 centimètres de haut chacune et de 17 centimètres de diamètre. C’est la première fois que des Rover se posent à la surface d’un Astéroïde.

Rover Minerva II 1 et 2Rover Minerva II 1 et 2Rover Minerva II 1 et 2

Rover Minerva II 1 et 2

Voir les commentaires

Hayabusa 2 et Mascot : cap sur l’asteroïde Ryugu

Publié le par Charisson dans l'Espace

Le 2 octobre 2018, l’atterrisseur Mascot se posait sur l’asteroï Ryugu. Retour sur le rôle du @CNES.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>