Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #cosmonaute tag

Patch de la mission Alpha de l'astronaute de l'ESA Thomas Pesquet

Publié le par Charisson dans l'Espace

 
 
Patch de la mission Alpha de l'astronaute de l'ESA Thomas Pesquet.
 
Conçu par les graphistes de l'ESA, le patch Alpha présente un lancement de fusée - le moment le plus dramatique de toute mission spatiale. Autour du patch se trouvent 17 emplacements colorés représentant les objectifs de développement durable des Nations Unies.
 
Au sommet, la Station spatiale internationale est stylisée aux couleurs du drapeau français. Dix étoiles scintillent en arrière-plan, évoquant la constellation du Centaure et le nombre de Français qui se sont envolés dans l'espace.
 
Le nom de la deuxième mission de Thomas à la Station spatiale internationale a été choisi parmi plus de 27 000 candidatures à un concours de l'ESA. La première à soumettre ce nom était Christelle de Larrard de Mios, Gironde, France.
 
«Il y avait de nombreuses raisons de choisir Alpha comme nom de mission», dit Thomas. «Cela rejoint ma première mission, Proxima, car les étoiles appartiennent au même système proche de la Terre, et donc véhiculent la même idée de proximité (comme la recherche spatiale pour les humains sur Terre) et une idée de continuation dans mon travail. Alpha, une lettre grecque, est également largement utilisée en mathématiques, en sciences et en technologie. Et, en tant que première lettre de l'alphabet, elle est souvent synonyme de l'excellence que nous essayons d'atteindre dans l'exploration spatiale.
 
Alpha était également la dénomination originale de la Station spatiale internationale, et est toujours utilisée aujourd'hui comme son indicatif d'appel radio. Le mot est prononcé de la même manière dans presque toutes les langues, ce qui donne un nom de mission simple mais significatif pour le premier astronaute à voler sur une nouvelle génération de vaisseaux spatiaux avec équipage américain.
 
Source : ESA

 

 Patch de la mission Alpha de l'astronaute de l'ESA Thomas Pesquet

Voir les commentaires

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Publié le par Charisson dans l'Espace

« Allo Houston, l’Aigle s’est posé sur la Lune …… attendez, négatif Houston l’Aigle s’est posé… à la Cité de l’Espace ! »

 

« Effectivement, le voilà ; devant moi ; splendide ; énorme et si petit à la fois ; le module lunaire d’Apollo 11, enfin sa réplique ; mon cœur bat si fort qu’il remplit le silence qui entoure encore cette Mer de la Tranquillité Toulousaine avant l’arrivée des visiteurs et le début de cette Apollo Day, ici à la Cité de l’Espace. Maintenant je dois reprendre mes esprits et commencer mon reportage. Allé, c’est parti. »

 

Nous sommes donc devant la réplique du module lunaire d’Apollo 11 qui vient en lieu et place du labyrinthe galaxie situé dans les jardins. Une place de choix donnant, une impression d’un réel alunissage. Mais je vous laisse découvrir sa présentation en vidéo.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

L’Apollo Day à la cité de l’espace n’était pas seulement l’occasion de découvrir le module lunaire, c’était une journée regroupant présentations, débats, stands d’activités et rencontre avec des invités exceptionnels comme François De Closets, journaliste et écrivain français qui a vécu la mission d’Apollo 11 et qui a bien voulu nous faire l’honneur d’une interview que je vous laisse découvrir.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Après ce moment privilégier, nous avons eu le plaisir de déambuler dans l’ensemble de la cité. Tout d’abord le hall principal où l’on pouvait trouver, auprès du stand de la Poste, la planche ou le timbre commémoratif des 50 ans d’Apollo 11, que nous pouvions faire estampiller 1er jours. Un souvenir des plus précieux pour cette journée.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Puis une petite table, à laquelle était installé un homme avec devant lui une longue file d’attente de personne tenant un livre, non une bande dessinée tout contre eux comme un trésor. Certain ont profité de ce moment pour se plonger au cœur de l’histoire. Mais oui, cet homme nous le reconnaissons, il s’agit de Yigael Coquel, le dessinateur de la BD Apollo 11 qui est en pleine séance de dédicace. Quelle chance de pouvoir le rencontrer. Voici l’interview qu’il a bien voulu nous accorder.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Continuons notre chemin vers les expositions permanentes du Stellarium au niveau 2 avec l’Observatoire de l’Univers une véritable immersion dans les profondeurs de l’espace, le niveau 1 divisé en 3 sections avec son Pôle météo, le vaisseau Terre et le Quai du système solaire où vous apprendrez énormément de choses avec toutes ces animations interactives, puis le rez-de-chaussée et son centre de lancement ou comment fonctionne une fusée, au plus près des lanceurs et de leurs fonctionnements.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Enfin le niveau -1 du stellarium nous offre l’exposition temporaire « Lune Episode 2, on y retourne » et sa base lunaire nous donnant l’impression d’être les futures Armstrong at Aldrin déambulant dans une base lunaire futuriste. Une expérience unique que nous avions vécu quelques semaines plus tôt et que vous pourrez vivre et revivre. Vous avez aussi la possibilité d’y pratiquer des expériences avec les animateurs de la Cité de l’Espace.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En sortant de l’exposition temporaire nous tombons sur une animation présentant les petites histoires des Missions Apollo, permettant de combler ses lacunes dans ce domaine et raconté par un animateur de la Cité de l’Espace.

Force est de constater qu’avant même d’être sortie du premier hall, nous avons été mis dans l’ambiance des missions Apollo et nous sommes maintenant parés pour vivre notre aventure.

A la sortie du hall, nous tombons nez à nez avec le camion de météo France, tenu par des météorologistes qui nous expliquent le temps et comment le prévoir.

Nous remontons l’allée de l’infini au bout de laquelle se trouve la scène principale où vont se dérouler les temps forts de la journée, les défis des missions Apollo, retour sur la Lune, vivre sur la Lune et Notre Apollo Day. Ces temps forts sont animés par les invités de la Journée, François de Clauset (journaliste et écrivain), Ron Paulus (ingénieur à la NASA), Claudie Haigneré (astronaute ESA marraine de la Cité de l’espace), Jean-François Clervoy (astronaute ESA), Tim Tawney (représentant de la NASA en Europe), Jeannie Schulz (veuve du créateur de Snoopy), Matthias Maurer (astronaute ESA), le professeur Sylvestre Maurice (Astrophysicien à l’IRAP), Jean-Yves Legall (Président du CNES), Simon Hankinson (consul général des Etats-Unis), Emmanuel Dufrasnes (ingénieur et architecte) et Philippe Perrin (astronaute français). Certains de ces invités ont eu le temps et la gentillesse de nous accorder des interviews que je vous laisse découvrir.

Sous titré en VF

Sous titré en VF

Sous titré en VF

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En continuant notre chemin nous arrivons devant la Station MIR, bien connue des visiteurs et dont nous sommes les seuls à posséder une réplique, de quoi se plonger à bras ouvert dans la vie des cosmonautes en orbite autour de la Terre, même si l’ISS, plus moderne, est plus spacieuse que MIR.

En dessous, pour cette journée, s’est installé l’ASTRO JUMP, le simulateur de saut sur la Lune qui à un grand succès auprès des visiteurs qui veulent vivre les mêmes sensations que les astronautes ayant marché sur la Lune.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En continuant leur tour les visiteurs avaient la possibilité de se rendre à 2 animations permanentes de la Cité de l’Espace, le Terradome qui test vos connaissance au travers d’un quiz, et la Coupole de l’Astronomie, équipée d’un télescope géant, elle vous fait découvrir l’univers.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Sur le tour d’Ariane 5, dans le champ ont été installées les tentes d’animations pour la journée et je peux vous dire qu’il y en avait pour tous les gouts, comparaison Terre / Lune (qui permettait de comparer en équipe la taille, la masse et la distance entre la Terre et la Lune et leurs trajectoires autour du Soleil), rentrée atmosphérique (nous permettait d’observer la résistance des différents matériaux lors de la traversée de l’atmosphère à très grande vitesse et de découvrir le principe d’un bouclier thermique), le quizz de l’espace (au travers de questions nous testions nos connaissances sur ces quelques jours qui ont marqué l’histoire), l’envol virtuel des spationautes (Equipé d’un casque de réalité virtuelle nous partions pour un vol dans la capsule Apollo 11 ou pour un voyage parmi les planètes), les fusées à air (à deux, les plus jeunes réalisaient une fusée à air en papier cartonné et la lançaient dans le ciel grâce à un lanceur pneumatique), espace dans ma ville (Une présentation des travaux des jeunes du projet « Espace dans ma ville » sur l’espace et les sciences), Ludilab’Oh l’espace (une animation pour comprendre la différence entre les planètes, les étoiles et les satellites naturels, un jeu de plateaux sur les phases de la Lune, une partie de cartes « L'Odyssée spatial »), le quizz controverses sur la Lune (des questions sur notre satellite naturel pour mieux comprendre son fonctionnement et répondre aux controverses liées aux voyages de l’Homme sur la Lune) et juste avant ce dernier stand, une empreinte géante, celle d’Armstrong sur la Lune, impressionnante.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Nous arrivons maintenant à l’Astralia avec son cinéma IMAX qui, grâce à son écran géant vous plonges au cœur d’aventures spatiales inoubliables, et le planétarium flambant neuf ; mieux qu’une nuit sous les étoiles, une symbiose parfaite avec notre ciel de nuit, les explications en plus.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Retour au module lunaire d’Apollo, le monde se presse autour des animations, de la scène et des invités qui se prêtent volontiers aux séances de dédicaces. On peut voir les yeux des visiteurs qui brillent d’émerveillement devant autant d’animations, les enfants courent, trainant leurs parents par la main pour ne rien manquer, des jeunes se photographient devant le module lunaire pour immortaliser ce moment et conserver ce morceau d’histoire de la conquête spatiale. Un petit pas pour l’homme disait Armstrong en posant le pied sur la Lune, mais une réussite de Géant pour la Cité de l’Espace.

Le soir tombe maintenant sur la Cité, les lumières autour des attractions s’allument et donne encore une autre vision sur ces morceaux d’histoire, plus sombre, plus fascinante peut-être !

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Cette journée s’achève mais les organisateurs nous réservent une fin en apothéose. Les visiteurs se regroupent autour du module lunaire, le silence s’installe sur la cité… enfin une musique s’élève des hauts parleurs et nous voyons apparaitre les danseurs de la Compagnie K Danse, dans leur tenue de cosmonautes, ils virevoltent autour d’Apollo 11 sur des sons lunaires dans une chorégraphie sans apesanteur, gracieuse et merveilleuse. Le son s’arrête, les applaudissements montent pour remercier ces astronautes danseurs et de nouveau le silence. Boum, boum, boum, mais que se passe-t-il ? Ce sont des fusées de feu d’artifice qui éclatent devant Ariane 5 et boum, boum, boum, cette fois se sont les percutions des instruments du concert de DJ Greg Modi qui commence. Les visiteurs se mettent à gesticuler comme des pantins désarticulés sur les musiques d’Apollo. Une frénésie qui permet à tout le monde de libérer sa joie d’être là et d’avoir pu vivre ce 50ème anniversaire ici à la Cité de l’Espace de Toulouse. Un souvenir qui restera inoubliable dans nos mémoires et pour moi, la meilleure journée que j’ai pu passer en ce lieu.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Voir les commentaires

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace

Publié le par Charisson dans l'Espace

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace

A mis chemin entre Tintin et XIII, la bande dessinée 1969 L’Odyssée Fantôme nous emmène au travers des aventures du cosmonaute Sergueï dans une capsule RUSSE  faire un vol direct vers notre satellite naturel avant la mission Apollo 11 et les premiers pas de l’homme sur la lune.

 

Et oui, si l’Union Soviétique avait été la première à marcher sur la lune ?

 

Cette mission qui ne sera pas sans rebondissements vous tiendra autant en haleine  que le film Apollo 13 a pu le faire.

 

Entrainements, sabotages, et réunions secrètes pour préparer ce vol au mépris même des mesures de sécurité et gagner la course à la lune face aux américains.

 

Nicolas Wetterwald auteur de cette Bande dessinée nous a fait l’honneur de répondre à nos questions et je vous laisse découvrir cette interview :

 

1. Comment vous ai venu l’idée d’une bd ? Et pourquoi ce thème de la conquête de la Lune ?

 

J’ai appris à lire sur des albums de Tintin. J’ai donc été plongé dès mon plus jeune âge dans le milieu des BD. Heureusement mes parents ne m’en ont pas interdit la lecture. J’ai toujours aimé dessiner et raconter des histoires.  Je fais partie de cette génération qui a vécu la conquête de la Lune en « live ». Passionné de sciences, d’aviation, d’astronomie et d’aventures, cette période qui cadrait parfaitement avec mes intérêts m’a marqué à jamais.

 

2. Pensez-vous que votre histoire aurait pu réellement arriver étant donné l’avancé des Russes et la mise en orbite de Youri Gagarine ?

 

A l’époque nous pensions effectivement qu’il y avait des chances que les Soviétiques arrivent sur la Lune avant les Américains. Après avoir eu connaissance du retard technologique qu’ils avaient accumulé  dans les années 60, je ne crois pas que cela eut été possible. Cette histoire est plutôt une sorte d’hommage à tous ceux qui ont travaillé dur pour une cause perdue : honneur aux vaincus pour une fois !

 

3. Vos dessins sont d’une qualité rare, je suppose que vous avez commencé à dessiner très jeune, même si la peinture est une passion ?

 

Merci du compliment mais c’est très exagéré. C’est parce que je lisais beaucoup de BD et dessinais tout le temps que tout naturellement que je me suis mis à dessiner des BD. Vous trouverez la première planche de ma première BD que j’ai retrouvée et digitalisée. J’avais 10 ans il faut donc pardonner le style un peu… gauche. J’en ai fait  bien d’autres durant ma jeunesse. Elles n’ont jamais été publiées mais lues par mes camarades. J’ai essayé plusieurs styles y compris des séries comiques dont j’ai hélas perdu les planches. Vous trouverez aussi ci-joint une reproduction de mon personnage favori, Tungstène. J’ajoute aussi des croquis de la BD actuelle. Il ne faut pas oublier que j’ai mis environ 20 ans pour peaufiner le style et le scénario.

 

4. Pensez-vous dessiner d’autres aventures de Sergueï, ou sur le même sujet ?

 

Actuellement je termine la traduction anglaise de l’histoire. J’ai deux variantes pour une suite de L’Odyssée Fantôme en préparation et je compte bien m’y mettre vu que je suis à la retraite et que j’ai du temps libre.

 

5. Après les Russes est les Américains, aujourd’hui, l’Europe, l’Asie et même des sociétés privées    envoie des  hommes, des femmes et du matériel dans l’espace et notamment sur l’ISS, pourquoi pas une saga sur ce sujet ou sur la conquête de Mars, qui sera le premier ?

 

J’ai pensé à envoyer Sergueï sur Mars. J’avais même écrit le scénario mais j’aimerais écrire/dessiner une histoire plus originale. J’avoue que j’ai été déçu du tournant qu’a pris l’astronautique ces 40 dernières années. Et tourner tout simplement autour de la Terre n’a rien de passionnant… Une intrigue policière peut être ?... Heureusement je crois que maintenant la situation change grâce à des milliardaires passionnés d’espace. Les entreprises gouvernementales sont trop dépendantes des budgets alloués pour faire de véritables avancées dans le domaine spatial. Malgré toutes les promesses et projets, je ne crois pas qu’on verra un Homme marcher sur Mars d’ici peu. J’ai donc le temps dans une troisième histoire d’envoyer Sergueï ou un autre sur cette planète avant les vrais humains !

 

Pour tous les fans de Bande dessinée, les fans d’espace, les petits et les grands, je vous conseille cette magnifique odyssée à lire et relire sans modération.

 

Disponible sur Amazon en exclusivité :

1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace
1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace1969 L’odyssée Fantôme @wettnic @esa @CiteEspace
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald
Croquis exclusif de Nicolas WetterwaldCroquis exclusif de Nicolas Wetterwald

Croquis exclusif de Nicolas Wetterwald

Voir les commentaires

Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs

Publié le par Charisson dans l'Espace

J’ai eu la chance de gagner deux places, offertes par le CNES,  pour aller voir l’exposition Gravité Zéro aux Abattoirs de Toulouse.

Ne sachant pas à quoi m’attendre, c’est avec envie et un peu d’appréhension que je me suis rendue avec mes parents sur Toulouse pour découvrir cette expo.

Je dois dire que je n’ai pas été déçue. Même si cela n’avait rien avoir ou presque avec ce que j’imaginais et que je n’y connais pas grand-chose en art, cette exposition m’a fait voyager au travers de ses œuvres aux supports variés et de ses artistes dans l’aventure spatiale avec un grand A.

Des émotions, des interprétations, des vues différentes, aucune ne vous laissera sans ressentir quelque chose et, si vous effectuez cette visite à plusieurs, sans échanger vos impressions.

Tantôt détesté, tantôt adoré, ou même interrogeant vos tous vos sens elle vous fera vivre un instant intemporel dans le monde du spatial.

Merci le CNES

A visiter jusqu’au 7 octobre 2018 aux abattoirs de Toulouse.

76 allées Charles-de-Fitte

31300 Toulouse

05 34 51 10 60

Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires).

Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs

Voir les commentaires

Préparation d’une EVA en accéléré. @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

La sortie d’un astronaute ça se prépare. 

Vivez cette longue préparation en accéléré.

Voir les commentaires

50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine

Publié le par Charisson dans l'Espace

Il y a 50 ans disparaissait Youri Alexeïevitch Gagarine,premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace au cours de la mission Vostok 1 le 

Le vol de Vostok 1

Les chances de réussite sont estimées à 50%. Le lancement est prévu depuis le cosmodrome de Baïkonour. Les soviétiques ont tout préparés en cas d’imprévu : des provison pour 13 jours et un protocole au cas où Youri Gagarine se pose dans un pays étranger ainsi qu’une balise et même une orbite qui permet au vol Vostok 1 de freiner et redescendre tout seul au bout de 2 à 7 jours.

Le jour J, Gagarine est réveillé à 5h30 du matin. On lui fait prendre un petit déjeuner léger puis un l’aide à enfiler sa combinaison spatiale SK-1. Gagarine déclarera plus tard : « Bien sûr que j'étais nerveux - seul un robot n'aurait pas été nerveux à un tel moment et dans une telle situation ». Le vol doit être totalement automatisé et Youri Gagarin a juste une enveloppe en cas d’urgence contenant un code pour débloquer les commandes, mais plusieurs personnes lui souffleront le code avant le décollage.

Le vol décolle à l’heure prévue (6h07 GMT, 9h07 à Moscou) et Gagarine s’exclame : « Et c’est parti !». La fusée monte dans le ciel et le centre de contrôle demande comment il va et Gagarine répond : « Bien et Vous ? ». 2 minutes après le décollage, la coiffe qui recouvre le vaisseau est larguée libérant ainsi le hublot permettant à Gagarine de voir à l’extérieur, il déclare : « Je vois les nuages. Le site d'atterrissage... C’est magnifique ! Quelle beauté ».

11 minutes après le lancement Gagarine est en orbite et commence son tour de la terre qui va durer 1h48 à une moyenne de 250 kilomètre de la surface.Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace et le premier homme à effectuer une orbite autour de la Terre. 

Gagarine est ému par la beauté de la Terre, bleue, ronde et à l'atmosphère si ténue. Il expérimente l'impesanteur et constate qu'il peut manger, boire et travailler normalement même s'il doit arrêter la rédaction de son journal de bord ayant perdu son crayon qui s'est envolé dans un coin de la cabine, la vis qui devait le retenir par un fil s'étant desserrée. Alors qu'il arrive au-dessus de l'océan Pacifique, Gagarine passe dans l'ombre de la Terre pour sa première et seule « nuit » en orbite et est émerveillé par la beauté de l'espace étoilé.

Gagarine arrive à la fin de sa révolution autour de la terre, les rétrofusées sont misent en marche et le vaisseau se retrouve secoué dans tous les sens et se met à tourner sur lui-même. Gagarine rapporte « Tout tournait. Je voyais d'abord l'Afrique, puis l'horizon, puis le ciel. J'avais à peine le temps de protéger mes yeux des rayons du soleil. J'ai mis mes jambes de manière à couvrir le hublot sans avoir à fermer les stores. » 

En fait, le module dans lequel se trouve Gagarine ne s’est pas détaché complètement du module de service contenant les appareillages devenus inutiles et il entrainait Gagarine dans sa chute. Du coup, c’est la partie la moins protégée qui se retrouvait en friction avec l’atmosphère et qui se mettait à chauffer. Gagarine décrit ainsi cette phase de sa descente vers la Terre : « le vaisseau spatial était entouré de flammes, [...] j'étais un nuage de feu qui fonçait vers la Terre ». 

La situation est critique mais Gagarine calme transmet au contrôle que tout va bien et 10 minutes après le déclenchement de la rentrée atmosphérique, les deux modules se séparent.

À quelques kilomètres du sol, Gagarine s'éjecte de la capsule : il effectue le reste de sa descente en parachute. Descente pendant laquelle il se met à chanter pour lui-même. Il se pose vers 10 h 55 (heure de Moscou, 7 h 55 GMT) dans un champ près d'un ravin non loin dans la région de la ville de Saratov: le premier vol habité a duré 108 minutes dont 89 en orbite terrestre.

50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine
50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine

Voir les commentaires

Thomas Pesquet et les dangers de l’ISS @Thom_astro

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Destination Earth Orbit @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Projet Mars Compétition 2018 organisé par la @NASA et @SpaceArtSAE

Publié le par Charisson dans l'Espace

Connaissez-vous le Projet Mars Compétition organisé par la NASA ?

La NASA mène les prochaines étapes de l'exploration spatiale humaine à proximité de la Lune et vers Mars. Lorsque les astronautes s'aventureront sur Mars, que verront-ils ? Comment vont-ils se sentir ? Que vont-ils éprouver ? Qu'est-ce qu'ils vont faire ? Le projet Mars invite les étudiants et les professionnels en début de carrière à se familiariser avec les projets spatiaux spatiaux de la NASA, notamment le vaisseau spatial Orion, la fusée Space Launch System et le concept de passerelle spatiale, et à visualiser leur vision.

Ce concours vous donne la possibilité de créer un petit film ou une affiche sur cette aventure.

Retrouvez toutes les infos utiles sur le site de Project Mars Compétition (en Englais)

Vous avez aussi la possibilité de télécharger la brochure explicative ci-dessous en Français traduit par mes soins et approuvé par les organisateurs et la NASA.

Alors bonne chance à tous !

@NASA @SpaceArtSAE

@NASA @SpaceArtSAE

@NASA @SpaceArtSAE

Voir les commentaires

Retour sur l’année 2017 avec le CNES

Publié le par Charisson dans l'Espace

@CNES

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>