Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #exomars tag

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Publié le par Charisson dans l'Espace

Le Rover Perceverance de la NASA, qui s’envole pour la planète MARS le 30 juillet 2020, est le plus perfectionné et le mieux équipé des machines envoyées sur la planète rouge par l’homme.

Il va rejoindre son petit frère CURIOSITY qui explore le sol martien depuis plusieurs années.

Perseverance est le fruit d’une coopération internationale afin de lui permettre d’embarquer un maximum d’outils ultra performants. Ces outils doivent nous en apprendre plus sur l’histoire de MARS et notamment sur la présence d’une vie Martienne actuelle ou passée.

Mais sans plus attendre, passons à la présentation de ces instruments en commençant par une présentation générale de Perceverance et de l’emplacement des instruments en regardant l’image ci-dessous, ainsi que la vidéo faite lors de la journée Mars 2020 à la Cité de l’espace de Toulouse.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MEDA : Mars Environmental Dynamics Analyzer est un analyseur dynamique de l’environnement de Mars. Il mesure la météo martienne en incluant la vitesse et la direction des vents, la température, l’humidité ainsi que la quantité et la taille des particules de poussières dans l’atmosphère martienne.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MOXIE : Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment et un outil qui a pour mission de produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère martienne, composé de dioxyde de carbone afin de préparer les futures explorations humaines de Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

PIXL : Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry est un spectromètre à rayon X qui identifie les éléments chimiques à très petite échelle. Il est également équipé d’une caméra capable de prendre en photo des roches aussi petite qu’un grain de sel qui sont ensuite analysées. Ces deux instruments ont pour mission de trouver des traces microbiotiques de vie sur Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

RIMFAX : Radar Imager for Mars' Subsurface Experiment est un radar qui utilise des ondes pour sonder le sol sous le rover.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

SHERLOC : Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics & Chemicals, monté sur le bras robotique du rover, utilise des spectromètres, un laser et une caméra afin de rechercher des éléments organiques et minéraux qui ont pu être altérés par un environnement aquatique et qui pourraient être des signes des vies passées microbiennes sur Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MASTCAM-Z : c’est le nom de l’ensemble des systèmes de la caméra montée sur ce mat. Elle est équipée d’un zoom qui permet de prendre des photos en 3D et des vidéos à haute vitesse pour permettre un examen détaillé des objets même éloignés. Son travail principal sera de faire des vidéos en haute définition et des images panoramiques couleur 3D de la surface martienne. Elle est montée à 2 mètres de hauteur grâce au mat du Rover pour lui permettre des prises de vue sans obstacle.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

SUPERCAM examine les roches et le sol martien à l’aide d’une caméra, d’un laser et d’un spectromètre. Ce dernier permet de décomposer la structure des roches pour connaitre leur composition. SuperCam permet de rechercher des composants organiques qui pourraient montrer une vie passée sur Mars. SuperCam est capable d’identifier la composition chimique et minérale de cibles aussi petites qu’une pointe de stylo, à une distance de 7 mètres.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Pour mieux se rendre compte de l’emplacement des instruments embarqués sur le Rover, regardez la photo ci-dessous.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Vous en connaissez un peu plus sur les instruments qui embarquent à bord de Perceverance, mais regardons et écoutons les scientifiques qui ont travaillés dessus nous en parler :

 

Sylvestre MAURICE : Astrophysicien à l’IRAP et spécialiste de l’exploration du Système Solaire. Avec le CNES il est responsable de la partie française de la caméra chimique des robots martiens Curiosity et Perseverance de la NASA.

Agnès COUSIN : Géologue, astronome à l’IRAP. Agnès COUSIN a travaillé sur les caméras chimiques des robots Curiosity et Perseverance. Elle est en charge de leur étalonnage, au laboratoire et à la surface de Mars. A ce titre, elle s’est chargée de la mise en place de la météorite martienne embarquée sur le Rover Perseverance.

David MIMOUN : Enseignant-chercheur et Professeur à l’ISAE-SUPAERO, spécialiste de la planète Mars, il présentera le microphone embarqué sur la caméra chimique ou analyseur laser SuperCam du robot Perseverance de la mission Mars 2020.

Jérémie LASUE : Astrophysicien à l’IRAP et spécialiste de Mars et des petits corps. Il explore Mars avec la caméra chimique de Curiosity, et bientôt avec Perseverance. Il participe aussi au retour d’échantillon de la lune de Mars Phobos par la sonde japonaise MMX.

Baptiste CHIDE : Doctorant à l’ISAE-SUPAERO et à l’IRAP travaille sur l’exploration sonore de la surface de la planète Mars en préparant le microphone de l’instrument SuperCam du Rover Perseverance de la mission Mars 2020.Grâce à cet équipement, on va pouvoir écouter pour la première fois l’ambiance sonore de la planète Mars.

Gabriel PONT : Ingénieur au CNES. Précédemment responsable de l’instrument, le sismomètre SEIS, sur la mission martienne INSIGHT, il est désormais responsable des équipes opérationnelles en charge des instruments français embarqués sur Curiosity et Perseverance.

André DEBUS : Docteur-ingénieur, chef de projet CNES des contributions françaises aux projets martiens, Mars2020 et Exomars (2022).

Un autre Rover avant lui était déjà parti pour Mars, il s’agit de Curiosity, regardons une démonstration de ses possibilités présentées par un animateur de la cité de l’espace.

Certes un spécialiste c’est bien, mais qu’en pense l’un des plus chevronné de nos spationautes, Jean-François CLERVOY, qui a effectué trois missions à bord de la navette spatiale américaine, en 1994 pour étudier l’atmosphère, en 1997 pour ravitailler la station russe MIR et en 1999 pour réparer le télescope spatial Hubble.

Enfin cet article n’aurait pu voir le jour sans l’accueil formidable que nous a offert la cité de l’espace de Toulouse lors de cette journée Mars 2020 et nous tenions en plus de les remercier de laisser le mot de la fin à son directeur général, Jean-Baptiste DESBOIS.

Voir les commentaires

ExoMars Trace Gas Orbiter complètes Aerobraking

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Évènements astronomique de cette année 2018

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voici la liste des évènements astronomique de cette année 2018 :

Janvier :

 

Le 31 Janvier aura lieu une éclipse lunaire totale. Ce sera aussi l’occasion d’observer une Super Lune puisque notre astre sera au plus près de la Terre, ainsi qu’une Lune Bleu puisque ce sera la deuxième pleine Lune du mois de Janvier.

L’éclipse commencera à 13h51 (heure française) mais nous ne verrons qu’une éclipse partielle puisque qu’il fera encore jour.

 

Évènements astronomique de cette année 2018 Évènements astronomique de cette année 2018

Mars :

 

Le 7 et 8 Mars aura lieu un alignement des planètes à l’aube. Saturne, Mars et Jupiter sembleront ce donner rendez-vous dans le ciel. A partir du 7 Mars, la lune gibbeuse décroissante (c’est-à-dire le moment situé entre la pleine Lune et le dernier quartier de Lune) rendra « visite » à chacune des planètes, ce phénomène durera donc plusieurs nuits ; le 8 Mars, la Lune ce mettra même entre Mars et Jupiter.

Évènements astronomique de cette année 2018

Juillet :

 

Les observateurs du ciel scruteront ce 15 Juillet la Lune croissante qui apparaîtra juste au côté de Vénus, donnant l’impression aux spectateurs que Vénus est devenu la Lune de notre Lune. C’est en Amérique du Nord que les spectateurs seront les mieux placers pour voir cet évènement.

Le 27 aura lieu une éclipse Lunaire totale observable depuis la France. Celle-ci se produira à peine une demi-journée après que la Lune est atteint son apogée (point la plus éloigné de la Terre) ce qui fera de celle-ci la plus petite Lune de l’année. Le spectacle commencera à 21h30 avec la pénombre, laissant devant nos yeux un moment rare et magique.

Pour compléter cette éclipse, Mars, revêtu d’une couleur rouge, viendra compléter ce feu d’artifice en semblant glisser vers notre Lune. Une occasion unique d’observer Mars puisqu’elle sera au plus proche de la Terre, à 57 millions de kilomètre avant de s’éloigner à nouveau.

Évènements astronomique de cette année 2018 Évènements astronomique de cette année 2018

Août :

 

Une éclipse solaire partielle se produira ce 11 Août  2018 la Lune recouvrira 37% du soleil dans certaines régions du globe. Malheureusement, c’est surtout le Nord de l’Europe qui pourra en profiter.

Le 12 et 13 Août il y aura la pluie de météores des Perséides elle est considérée comme la plus intense des pluies de météores annuelles. Plus de 60 étoiles filantes par heures seront visible, avec des pics pouvant atteindre, comme en 1920, 250 météores par heures.

Évènements astronomique de cette année 2018 Évènements astronomique de cette année 2018

Décembre :

 

Le 12 décembre la comète 46P/Wirtanen sera suffisamment brillante pour la voir à l’œil nu. Cette comète passera à seulement 11 millions de kilomètres de la Terre, seulement 28 fois le distance Terre/Lune.

 

Comment mieux terminer une année des plus prometteuses ! À vos observations !

Évènements astronomique de cette année 2018

Voir les commentaires

Bonne années 2018

Publié le par Charisson dans l'Espace

@CNES @NASA @esa @Thom_astro @spacemen1969

@CNES @NASA @esa @Thom_astro @spacemen1969

Plus de 5500 visiteurs en 2017, merci à tous !

Voir les commentaires

Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro

Publié le par Charisson dans l'Espace

Comme tous les astronautes, Thomas Pesquet à subit un entrainement de plusieurs années avant de partir nous faire rêver à bord de l’ISS. Mais saviez-vous qu’une partie de son entrainement c’est déroulé à l’ESTEC (European Space Research and Technology Centre), le centre Spatial Européen de Recherche et de Technologie ?

 

Cœur Technologique de l’ESA (l’Agence Spatiale Européenne), l’ESTEC se situe au Pays-Bas, plus précisément à Noordwijk.

 

2 500 (deux mille cinq cents) techniciens, chercheurs et ingénieurs y travaillent à la conception, la réalisation et aux tests des missions et des engins spatiaux de l’ESA comme la future base lunaire où le satellite AEOLUS, véritable prouesse technique de l’ESA.

Nous reviendrons plus en détails sur chaque partie de l’ESTEC dans d’autres articles qui leurs seront consacrés.

 

Satellites, outils, machines embarquées, tout y passe une batterie de test plus impressionnant les uns que les autres.

 

C’est aussi dans ce centre que les astronautes se familiarises avec les outils et machines qu’ils devront utiliser à bord de l’ISS (la Station Spatiale Internationale), ou avec un rover et même avec le nouveau bras de l'ISS qui sera bientôt installé.

 

Lors de cette visite vous voyagez dans l’univers formidable des technologies spatiales européennes et vous pouvez toucher du doigt l’entrainement des astronautes.

 

Pour profiter pleinement de cette expérience qui n’a lieu qu’un seul jour par an, je vous conseille d’effectuer la visite de la Space Expo ainsi que le Space Train le jour précédant les portes ouvertes, ainsi vous pourrez bénéficier d’explications et de présentations en avant premières et vous consacrer le jour J aux autres ateliers et/ou à approfondir ce que vous aurez appris le jour d’avant.

Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro
Dans les pas de Thomas Pesquet lors de la journée porte ouverte à l’ESTEC. @astro_andre @Spaceexpo @ESA_EAC @ESA_fr @esa @ESA_Tech @Thom_astro

Voir les commentaires

Ils sont arrivés !

Publié le par Charisson dans l'Espace

Mes écussons sont la et ils sont trop beau !

Ils sont arrivés !
Ils sont arrivés !

Voir les commentaires

Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9

Publié le par Charisson dans l'Espace

La sonde Mariner 9 était une sonde orbitale de la NASA dont la mission était d’étudier la planète Mars. Mariner 9 a été lancée vers Mars le 30 Mai 1971et a atteint la planète Mars le 14 Novembre 1971.

Ce fut le premier engin spatial à se mettre en orbite autour d'une autre planète.

Après plusieurs mois d’attente à cause des tempêtes de sable, la sonde envoya des photos de la surface. Elle analysa également les deux lunes martiennes Phobos et Déimos.

Mariner 9 devrait plonger de l’atmosphère de Mars en 2022.

Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9
Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9
Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9Joyeux anniversaire à la sonde Mariner 9

Voir les commentaires

Pluton c’était quoi comme planète ?

Publié le par Charisson dans l'Espace

Pluton n’est plus une planète de notre système solaire, mais elle a était reclassé en planète naine. Avant ce reclassement elle était considérée comme la neuvième planète de notre système solaire. C’est un corps céleste composé essentiellement de roches et de glaces de méthanes.

Pluton a un diamètre de 2 370 (deux mille trois cents soixante-dix) kilomètres est plus petite que notre Lune qui a un diamètre de 3 476 (trois mille quatre cents soixante-seize) kilomètres.

Son nom lui vient à la fois du Dieu Romain des enfers, mais aussi de Percival Lowell, astronome amateur qui l’a découverte en 1930 et dont les initiales forment les deux premières lettres de Pluton.

L’atmosphère de Pluton est très fine, principalement composée d’Azote (90 %) et de monoxyde de carbone (10 %).

L’atmosphère de Pluton n’est donc pas respirable pour l’homme.

Sa présence éloignée du soleil lui donne une période de révolution (faire un tour complet autour du soleil) de 248 ans alors que la terre met 365 jours 1/4. Sa période de rotation, c’est-à-dire le temps qu’elle met pour tourner sur elle-même est de 6 jours, 9 heures et 17 minutes, contre 24h00 pour la Terre.

Pluton possède au moins 5 satellites naturels connus. Le plus grand est Charon qui mesure la moitié de Pluton, ce qui est très gros pour un satellite.

Pluton une température de moins 223 degrés en moyenne, autrement dit, c’est une planète très hostile pour l’homme.

Pluton c’était quoi comme planète ?
Pluton c’était quoi comme planète ?Pluton c’était quoi comme planète ?Pluton c’était quoi comme planète ?
Pluton c’était quoi comme planète ?Pluton c’était quoi comme planète ?

Voir les commentaires

Neptune c’est quoi comme planète ?

Publié le par Charisson dans l'Espace

Neptune est la huitième et dernière planète de notre système solaire, c’est aussi la plus éloignée du soleil (notre étoile). C’est une planète géante de glace comme Uranus. Neptune est la deuxième planète géante de glace de notre système solaire.

Neptune a un rayon de 24 764 (vingt-quatre mille sept cents soixante-quatre) kilomètres, soit 4 fois celui de la Terre.

Son nom lui vient du Dieu Romain Neptune, le Dieu de la Mer que l’on représente avec un trident.

L’atmosphère de Neptune est très épaisse (8 000, huit mille kilomètres) principalement composée d’Hydrogène (84 %) et d’Hélium (12 %). Sa couleur bleue lui provient principalement du méthane.

L’atmosphère de Neptune n’est donc pas respirable pour l’homme.

Neptune possédait une grande tache sombre où les vents soufflait jusqu’à 2 500 (deux mille cinq cents) kilomètre par heure, mais depuis cette grande tache à disparu.

Sa présence éloignée du soleil lui donne une période de révolution (faire un tour complet autour du soleil) de 165 ans alors que la terre met 365 jours 1/4. Sa période de rotation, c’est-à-dire le temps qu’elle met pour tourner sur elle-même est de 16 heures, contre 24h00 pour la Terre.

Neptune possède au moins 14 satellites naturels connus. Le plus connu est Triton. Neptune possède aussi des astéroïdes partageant son orbite.

En plus de tout ça, Neptune possède des anneaux planétaires très peu visibles. Leur composition est inconnue à ce jour. Neptune une température de moins 200 degrés en moyenne, et des vents pouvant atteindre 600 mètres seconde, soit presque la vitesse du son ; autrement dit, c’est une planète très hostile pour l’homme.

Neptune c’est quoi comme planète ?
Neptune c’est quoi comme planète ?
Neptune c’est quoi comme planète ?
Neptune c’est quoi comme planète ?
Neptune c’est quoi comme planète ?

Voir les commentaires

Uranus c’est quoi comme planète ?

Publié le par Charisson dans l'Espace

Uranus est la septième planète la plus proche du soleil (notre étoile). C’est aussi une planète géante de glace et la troisième plus grosse des planètes de notre système solaire après Jupiter et Saturne. Uranus est la deuxième planète gazeuse la plus proche du soleil.

Uranus a un rayon de 25 559 (vingt-cinq mille cinq cents cinquante-neuf) kilomètres, soit 4 fois celui de la Terre.

Son nom lui vient du Dieu Grec Ouranos dont la transcription est Uranus en Romain. C’est le Dieu du Ciel.

L’atmosphère d’Uranus est principalement composée d’Hydrogène et d’Hélium. Elle peut être divisé en 3 couches : la troposphère (c’est la partie la plus proche du sol), la stratosphère (c’est la partie intermédiaire), et enfin la thermosphère (qui est la partie la plus haute de l’atmosphère Uranienne).

L’atmosphère d’Uranus n’est donc pas respirable pour l’homme.

Uranus possède plusieurs anneaux planétaires, 13 exactement. La plupart sont opaques et larges de quelques kilomètres. Ils sont composés de roches et de poussière.

Sa présence éloignée du soleil lui donne une période de révolution (faire un tour complet autour du soleil) de 84 ans alors que la terre met 365 jours 1/4. Sa période de rotation, c’est-à-dire le temps qu’elle met pour tourner sur elle-même est de 17 heures et 14 minutes, contre 24h00 pour la Terre.

Uranus possède 27 satellites naturels connus. Leurs noms leur a été données d’après les œuvres de William Shakespeare et Alexander Pope.

En plus de tout ça, Saturne à des vents à sa surface pouvant atteindre 900 kilomètres heure et une température de moins 224 degrés en moyenne, autrement dit, c’est plutôt une planète hostile pour l’homme.

Uranus est l’une des planètes que l’on peut observer à l’œil nu, mais il faut une obscurité parfaite et un ciel totalement dégagé, même avec ces condition, Uranus reste comme une étoile très peu lumineuse.

Uranus c’est quoi comme planète ?
Uranus c’est quoi comme planète ?Uranus c’est quoi comme planète ?
Uranus c’est quoi comme planète ?Uranus c’est quoi comme planète ?Uranus c’est quoi comme planète ?

Voir les commentaires

1 2 > >>