Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #fusee tag

Space X mission AMOS-17 @Spacex @elonmusk

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Ariane 5 vol VA249 - Intelsat 39 et EDRS-C @Arianespace @ArianeGroup #Ariane5 #VA249

Publié le par Charisson dans l'Espace

version française

english version

Voir les commentaires

Apollo 11 les Premiers Pas

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Orion’s service and crew modules @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs

Publié le par Charisson dans l'Espace

J’ai eu la chance de gagner deux places, offertes par le CNES,  pour aller voir l’exposition Gravité Zéro aux Abattoirs de Toulouse.

Ne sachant pas à quoi m’attendre, c’est avec envie et un peu d’appréhension que je me suis rendue avec mes parents sur Toulouse pour découvrir cette expo.

Je dois dire que je n’ai pas été déçue. Même si cela n’avait rien avoir ou presque avec ce que j’imaginais et que je n’y connais pas grand-chose en art, cette exposition m’a fait voyager au travers de ses œuvres aux supports variés et de ses artistes dans l’aventure spatiale avec un grand A.

Des émotions, des interprétations, des vues différentes, aucune ne vous laissera sans ressentir quelque chose et, si vous effectuez cette visite à plusieurs, sans échanger vos impressions.

Tantôt détesté, tantôt adoré, ou même interrogeant vos tous vos sens elle vous fera vivre un instant intemporel dans le monde du spatial.

Merci le CNES

A visiter jusqu’au 7 octobre 2018 aux abattoirs de Toulouse.

76 allées Charles-de-Fitte

31300 Toulouse

05 34 51 10 60

Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires).

Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs
Exposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirsExposition Gravité Zéro @CNES @lesabattoirs

Voir les commentaires

Décollage Ariane 5 Galileo le 25/07/2018 @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight

Publié le par Charisson dans l'Espace

La Mission InSight est une mission scientifique à destination de la planète Mars d’une durée de 2 ans.

Son but est d’étudier l’intérieur de la planète pour découvrir à quelle vitesse elle se refroidie, son activité sismique (comme pour les tremblements de terre), si elle en a une, et si comme la terre, son axe de rotation change.

InSight déployant ses instruments.

InSight déployant ses instruments.

Pour cela, la mission InSight transporte sur Mars 3 instrument de mesures :

  • Le SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures), c’est lui qui vat mesurer l’activité sismique,
  • Le capteur HP3 (Heat Flow and Physical Properties Package), qui sert à mesurer la vitesse de refroidissement de Mars,
  • Le RISE (Rotation and Interior Structure Experiment) qui mesure les variations dans l’axe de rotation de Mars.

Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est en charge de l’expérience SEIS.

Le capteur HP3 et le SEISLe capteur HP3 et le SEIS

Le capteur HP3 et le SEIS

Mais comment cela fonctionne ?

Et bien, le sismomètre SEIS est composé de plusieurs instruments, 6 au total pour un petit poids, puisqu’il ne pèse que 3 kg. Il sera alimenté par les panneaux solaires de l’atterrisseur par un câble.

  • Une sphère comportant 3 capteurs sismiques très large bande et 3 capteurs de températures,
  • 3 capteurs sismiques courtes périodes et leurs capteurs de température,
  • Une box (sorte de mini-ordinateur) pour recevoir les signaux enregistrés par les capteurs et un système de déploiement des pieds (ces pieds s’enfoncent dans le sol et maintienne l’appareil en place et sur un plan parfaitement horizontale),
  • Un 2ème système de déploiement pour les capteurs sismiques
  • Un logiciel pour la gestion et le stockage des informations ainsi que leur transmission vers la Terre.

Le sismomètre est tellement sensible qu’il peut enregistrer la chute d’un grain de sable sur le sol martien.

Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.

Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.

Le SEIS sera protégé par une coiffe pour éviter toute interaction avec les vents martiens, la poussière ou tout autre objet qui pourrait le frapper. Cela va permettre d’avoir des mesures précises.

Le SEIS avec sa coiffe de protection. Ici une maquette réalisé par des BTS

Le SEIS avec sa coiffe de protection. Ici une maquette réalisé par des BTS

InSight a quitté la Terre le 05 Mai 2018 et devrait se poser sur Mars le 26 novembre 2018.

A cette occasion nous nous étions rendus à la Cité de l’Espace à Toulouse pour suivre son décollage.

Ce fut une journée très intéressante puisque dans le hall de l’Astralia se trouvait une maquette à l’Echelle 1/1 de InSinght et des instruments qu’il emporte, ainsi qu’un stand présentant des expériences sur la planète Mars afin de vivre un peu une vie en parenthèse sur la planète rouge.

La décoration du hall était complétée par des panneaux explicatifs et une représentation d'Ariane 6.

Maquette d'InSight réalisée par des classes de BTS à l'échelle 1/1

Maquette d'InSight réalisée par des classes de BTS à l'échelle 1/1

La décoration du hall était complétée par des panneaux explicatifs et une représentation d'Ariane 6.

Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.

Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.

La maquette exposé pour ce lancement a été commandée par le CNES et réalisée par des élèves de plusieurs BTS sur une période de 2 ans. Chaque classe avait pour mission de réaliser une partie de l’atterrisseur (panneaux solaires, bras articulés, logiciel de gestion, etc…) c’est une maquette interactive qui permet de voir certain mouvement de l’atterrisseur et de se rendre compte de la taille de ce dernier puisqu’il s’agit d’un modèle à taille réelle.

La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight
La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSightLa Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight
La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSightLa Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight

Le stand d’expérience martiennes où nous a accueilli Xavier Penot de la cité de l’espace, nous a permis de tester la gravité de la planète, de nous rendre compte de sa masse par rapport à la terre et la lune, de comprendre l’évaporation de l’eau sur Mars et plein d’autre formidable expérience.

L'atmosphère de Mars

La gravité sur Mars

La température de Mars

Les sons sur Mars

L'eau sur Mars

Des expert, était aussi présent pour commenter le départ d’InSight et pour expliquer cette mission en direct devant un public nombreux composé en autre  des ingénieurs et chercheurs ayant travaillé sur le projet ainsi que leur famille invité pour l’occasion.

Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités
Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités
Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités

Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités

Parmis les invités, le représentant de NASA en France.

Parmis les invités, le représentant de NASA en France.

Mais Insight emporte aussi avec elle des choses plus insolites comme le nom de 827 000 personnes qui se sont inscrites auprès de la NASA. Ces noms ont étaient gravé sur une micro puce qui vole maintenant vers Mars. Bien entendu le mien et celui de mes parents font partie du voyage, une façon symbolique de poser un pied sur le sol de la planète rouge avant, j‘espère, pouvoir m’y rendre en mission.

Nos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSightNos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSightNos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSight

Nos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSight

Voilà, l’atterrisseur géophysique se posera sur Mars le 26 novembre 2018 et se sera l’occasion de suivre cet évènement, certainement depuis la cité de l’espace.

Voir les commentaires

50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine

Publié le par Charisson dans l'Espace

Il y a 50 ans disparaissait Youri Alexeïevitch Gagarine,premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace au cours de la mission Vostok 1 le 

Le vol de Vostok 1

Les chances de réussite sont estimées à 50%. Le lancement est prévu depuis le cosmodrome de Baïkonour. Les soviétiques ont tout préparés en cas d’imprévu : des provison pour 13 jours et un protocole au cas où Youri Gagarine se pose dans un pays étranger ainsi qu’une balise et même une orbite qui permet au vol Vostok 1 de freiner et redescendre tout seul au bout de 2 à 7 jours.

Le jour J, Gagarine est réveillé à 5h30 du matin. On lui fait prendre un petit déjeuner léger puis un l’aide à enfiler sa combinaison spatiale SK-1. Gagarine déclarera plus tard : « Bien sûr que j'étais nerveux - seul un robot n'aurait pas été nerveux à un tel moment et dans une telle situation ». Le vol doit être totalement automatisé et Youri Gagarin a juste une enveloppe en cas d’urgence contenant un code pour débloquer les commandes, mais plusieurs personnes lui souffleront le code avant le décollage.

Le vol décolle à l’heure prévue (6h07 GMT, 9h07 à Moscou) et Gagarine s’exclame : « Et c’est parti !». La fusée monte dans le ciel et le centre de contrôle demande comment il va et Gagarine répond : « Bien et Vous ? ». 2 minutes après le décollage, la coiffe qui recouvre le vaisseau est larguée libérant ainsi le hublot permettant à Gagarine de voir à l’extérieur, il déclare : « Je vois les nuages. Le site d'atterrissage... C’est magnifique ! Quelle beauté ».

11 minutes après le lancement Gagarine est en orbite et commence son tour de la terre qui va durer 1h48 à une moyenne de 250 kilomètre de la surface.Gagarine devient le premier homme à voyager dans l'espace et le premier homme à effectuer une orbite autour de la Terre. 

Gagarine est ému par la beauté de la Terre, bleue, ronde et à l'atmosphère si ténue. Il expérimente l'impesanteur et constate qu'il peut manger, boire et travailler normalement même s'il doit arrêter la rédaction de son journal de bord ayant perdu son crayon qui s'est envolé dans un coin de la cabine, la vis qui devait le retenir par un fil s'étant desserrée. Alors qu'il arrive au-dessus de l'océan Pacifique, Gagarine passe dans l'ombre de la Terre pour sa première et seule « nuit » en orbite et est émerveillé par la beauté de l'espace étoilé.

Gagarine arrive à la fin de sa révolution autour de la terre, les rétrofusées sont misent en marche et le vaisseau se retrouve secoué dans tous les sens et se met à tourner sur lui-même. Gagarine rapporte « Tout tournait. Je voyais d'abord l'Afrique, puis l'horizon, puis le ciel. J'avais à peine le temps de protéger mes yeux des rayons du soleil. J'ai mis mes jambes de manière à couvrir le hublot sans avoir à fermer les stores. » 

En fait, le module dans lequel se trouve Gagarine ne s’est pas détaché complètement du module de service contenant les appareillages devenus inutiles et il entrainait Gagarine dans sa chute. Du coup, c’est la partie la moins protégée qui se retrouvait en friction avec l’atmosphère et qui se mettait à chauffer. Gagarine décrit ainsi cette phase de sa descente vers la Terre : « le vaisseau spatial était entouré de flammes, [...] j'étais un nuage de feu qui fonçait vers la Terre ». 

La situation est critique mais Gagarine calme transmet au contrôle que tout va bien et 10 minutes après le déclenchement de la rentrée atmosphérique, les deux modules se séparent.

À quelques kilomètres du sol, Gagarine s'éjecte de la capsule : il effectue le reste de sa descente en parachute. Descente pendant laquelle il se met à chanter pour lui-même. Il se pose vers 10 h 55 (heure de Moscou, 7 h 55 GMT) dans un champ près d'un ravin non loin dans la région de la ville de Saratov: le premier vol habité a duré 108 minutes dont 89 en orbite terrestre.

50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine
50ème anniversaire de la disparition de Youri Gagarine

Voir les commentaires

Badge @Arianespace

Publié le par Charisson dans l'Espace

Super badge Ariane Espace que m’a donné ma mère aujourd’hui et qui appartenait à mon grand père lorsqu’il travaillait au CNES !

Badge @Arianespace

Voir les commentaires

Débris spéciaux, des efforts pour nettoyer l’espace @esa

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>