Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #nasa tag

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Publié le par Charisson dans l'Espace

Le Rover Perceverance de la NASA, qui s’envole pour la planète MARS le 30 juillet 2020, est le plus perfectionné et le mieux équipé des machines envoyées sur la planète rouge par l’homme.

Il va rejoindre son petit frère CURIOSITY qui explore le sol martien depuis plusieurs années.

Perseverance est le fruit d’une coopération internationale afin de lui permettre d’embarquer un maximum d’outils ultra performants. Ces outils doivent nous en apprendre plus sur l’histoire de MARS et notamment sur la présence d’une vie Martienne actuelle ou passée.

Mais sans plus attendre, passons à la présentation de ces instruments en commençant par une présentation générale de Perceverance et de l’emplacement des instruments en regardant l’image ci-dessous, ainsi que la vidéo faite lors de la journée Mars 2020 à la Cité de l’espace de Toulouse.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MEDA : Mars Environmental Dynamics Analyzer est un analyseur dynamique de l’environnement de Mars. Il mesure la météo martienne en incluant la vitesse et la direction des vents, la température, l’humidité ainsi que la quantité et la taille des particules de poussières dans l’atmosphère martienne.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MOXIE : Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment et un outil qui a pour mission de produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère martienne, composé de dioxyde de carbone afin de préparer les futures explorations humaines de Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

PIXL : Planetary Instrument for X-ray Lithochemistry est un spectromètre à rayon X qui identifie les éléments chimiques à très petite échelle. Il est également équipé d’une caméra capable de prendre en photo des roches aussi petite qu’un grain de sel qui sont ensuite analysées. Ces deux instruments ont pour mission de trouver des traces microbiotiques de vie sur Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

RIMFAX : Radar Imager for Mars' Subsurface Experiment est un radar qui utilise des ondes pour sonder le sol sous le rover.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

SHERLOC : Scanning Habitable Environments with Raman & Luminescence for Organics & Chemicals, monté sur le bras robotique du rover, utilise des spectromètres, un laser et une caméra afin de rechercher des éléments organiques et minéraux qui ont pu être altérés par un environnement aquatique et qui pourraient être des signes des vies passées microbiennes sur Mars.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

MASTCAM-Z : c’est le nom de l’ensemble des systèmes de la caméra montée sur ce mat. Elle est équipée d’un zoom qui permet de prendre des photos en 3D et des vidéos à haute vitesse pour permettre un examen détaillé des objets même éloignés. Son travail principal sera de faire des vidéos en haute définition et des images panoramiques couleur 3D de la surface martienne. Elle est montée à 2 mètres de hauteur grâce au mat du Rover pour lui permettre des prises de vue sans obstacle.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

SUPERCAM examine les roches et le sol martien à l’aide d’une caméra, d’un laser et d’un spectromètre. Ce dernier permet de décomposer la structure des roches pour connaitre leur composition. SuperCam permet de rechercher des composants organiques qui pourraient montrer une vie passée sur Mars. SuperCam est capable d’identifier la composition chimique et minérale de cibles aussi petites qu’une pointe de stylo, à une distance de 7 mètres.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Pour mieux se rendre compte de l’emplacement des instruments embarqués sur le Rover, regardez la photo ci-dessous.

Présentation du Rover Perseverance et de la Mission Mars 2020

Vous en connaissez un peu plus sur les instruments qui embarquent à bord de Perceverance, mais regardons et écoutons les scientifiques qui ont travaillés dessus nous en parler :

 

Sylvestre MAURICE : Astrophysicien à l’IRAP et spécialiste de l’exploration du Système Solaire. Avec le CNES il est responsable de la partie française de la caméra chimique des robots martiens Curiosity et Perseverance de la NASA.

Agnès COUSIN : Géologue, astronome à l’IRAP. Agnès COUSIN a travaillé sur les caméras chimiques des robots Curiosity et Perseverance. Elle est en charge de leur étalonnage, au laboratoire et à la surface de Mars. A ce titre, elle s’est chargée de la mise en place de la météorite martienne embarquée sur le Rover Perseverance.

David MIMOUN : Enseignant-chercheur et Professeur à l’ISAE-SUPAERO, spécialiste de la planète Mars, il présentera le microphone embarqué sur la caméra chimique ou analyseur laser SuperCam du robot Perseverance de la mission Mars 2020.

Jérémie LASUE : Astrophysicien à l’IRAP et spécialiste de Mars et des petits corps. Il explore Mars avec la caméra chimique de Curiosity, et bientôt avec Perseverance. Il participe aussi au retour d’échantillon de la lune de Mars Phobos par la sonde japonaise MMX.

Baptiste CHIDE : Doctorant à l’ISAE-SUPAERO et à l’IRAP travaille sur l’exploration sonore de la surface de la planète Mars en préparant le microphone de l’instrument SuperCam du Rover Perseverance de la mission Mars 2020.Grâce à cet équipement, on va pouvoir écouter pour la première fois l’ambiance sonore de la planète Mars.

Gabriel PONT : Ingénieur au CNES. Précédemment responsable de l’instrument, le sismomètre SEIS, sur la mission martienne INSIGHT, il est désormais responsable des équipes opérationnelles en charge des instruments français embarqués sur Curiosity et Perseverance.

André DEBUS : Docteur-ingénieur, chef de projet CNES des contributions françaises aux projets martiens, Mars2020 et Exomars (2022).

Un autre Rover avant lui était déjà parti pour Mars, il s’agit de Curiosity, regardons une démonstration de ses possibilités présentées par un animateur de la cité de l’espace.

Certes un spécialiste c’est bien, mais qu’en pense l’un des plus chevronné de nos spationautes, Jean-François CLERVOY, qui a effectué trois missions à bord de la navette spatiale américaine, en 1994 pour étudier l’atmosphère, en 1997 pour ravitailler la station russe MIR et en 1999 pour réparer le télescope spatial Hubble.

Enfin cet article n’aurait pu voir le jour sans l’accueil formidable que nous a offert la cité de l’espace de Toulouse lors de cette journée Mars 2020 et nous tenions en plus de les remercier de laisser le mot de la fin à son directeur général, Jean-Baptiste DESBOIS.

Voir les commentaires

Décollage de Solar Orbiter @esa @nasa

Publié le par Charisson dans l'Espace

La sonde de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) Solar Orbiter à décollé cette nuit sans problème. Maintenant c’est un voyage de deux ans vers le soleil qui commence.

Une fois arrivé sur place il pourra commencer sa mission scientifique qui consiste à étudier le processus à l’origine du vent solaires, du champ magnétique héliosphérique, des particules solaires énergétiques et des perturbations interplanétaires transitoires ainsi que du champ magnétique du soleil.

Voir les commentaires

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Publié le par Charisson dans l'Espace

« Allo Houston, l’Aigle s’est posé sur la Lune …… attendez, négatif Houston l’Aigle s’est posé… à la Cité de l’Espace ! »

 

« Effectivement, le voilà ; devant moi ; splendide ; énorme et si petit à la fois ; le module lunaire d’Apollo 11, enfin sa réplique ; mon cœur bat si fort qu’il remplit le silence qui entoure encore cette Mer de la Tranquillité Toulousaine avant l’arrivée des visiteurs et le début de cette Apollo Day, ici à la Cité de l’Espace. Maintenant je dois reprendre mes esprits et commencer mon reportage. Allé, c’est parti. »

 

Nous sommes donc devant la réplique du module lunaire d’Apollo 11 qui vient en lieu et place du labyrinthe galaxie situé dans les jardins. Une place de choix donnant, une impression d’un réel alunissage. Mais je vous laisse découvrir sa présentation en vidéo.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

L’Apollo Day à la cité de l’espace n’était pas seulement l’occasion de découvrir le module lunaire, c’était une journée regroupant présentations, débats, stands d’activités et rencontre avec des invités exceptionnels comme François De Closets, journaliste et écrivain français qui a vécu la mission d’Apollo 11 et qui a bien voulu nous faire l’honneur d’une interview que je vous laisse découvrir.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Après ce moment privilégier, nous avons eu le plaisir de déambuler dans l’ensemble de la cité. Tout d’abord le hall principal où l’on pouvait trouver, auprès du stand de la Poste, la planche ou le timbre commémoratif des 50 ans d’Apollo 11, que nous pouvions faire estampiller 1er jours. Un souvenir des plus précieux pour cette journée.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Puis une petite table, à laquelle était installé un homme avec devant lui une longue file d’attente de personne tenant un livre, non une bande dessinée tout contre eux comme un trésor. Certain ont profité de ce moment pour se plonger au cœur de l’histoire. Mais oui, cet homme nous le reconnaissons, il s’agit de Yigael Coquel, le dessinateur de la BD Apollo 11 qui est en pleine séance de dédicace. Quelle chance de pouvoir le rencontrer. Voici l’interview qu’il a bien voulu nous accorder.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Continuons notre chemin vers les expositions permanentes du Stellarium au niveau 2 avec l’Observatoire de l’Univers une véritable immersion dans les profondeurs de l’espace, le niveau 1 divisé en 3 sections avec son Pôle météo, le vaisseau Terre et le Quai du système solaire où vous apprendrez énormément de choses avec toutes ces animations interactives, puis le rez-de-chaussée et son centre de lancement ou comment fonctionne une fusée, au plus près des lanceurs et de leurs fonctionnements.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Enfin le niveau -1 du stellarium nous offre l’exposition temporaire « Lune Episode 2, on y retourne » et sa base lunaire nous donnant l’impression d’être les futures Armstrong at Aldrin déambulant dans une base lunaire futuriste. Une expérience unique que nous avions vécu quelques semaines plus tôt et que vous pourrez vivre et revivre. Vous avez aussi la possibilité d’y pratiquer des expériences avec les animateurs de la Cité de l’Espace.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En sortant de l’exposition temporaire nous tombons sur une animation présentant les petites histoires des Missions Apollo, permettant de combler ses lacunes dans ce domaine et raconté par un animateur de la Cité de l’Espace.

Force est de constater qu’avant même d’être sortie du premier hall, nous avons été mis dans l’ambiance des missions Apollo et nous sommes maintenant parés pour vivre notre aventure.

A la sortie du hall, nous tombons nez à nez avec le camion de météo France, tenu par des météorologistes qui nous expliquent le temps et comment le prévoir.

Nous remontons l’allée de l’infini au bout de laquelle se trouve la scène principale où vont se dérouler les temps forts de la journée, les défis des missions Apollo, retour sur la Lune, vivre sur la Lune et Notre Apollo Day. Ces temps forts sont animés par les invités de la Journée, François de Clauset (journaliste et écrivain), Ron Paulus (ingénieur à la NASA), Claudie Haigneré (astronaute ESA marraine de la Cité de l’espace), Jean-François Clervoy (astronaute ESA), Tim Tawney (représentant de la NASA en Europe), Jeannie Schulz (veuve du créateur de Snoopy), Matthias Maurer (astronaute ESA), le professeur Sylvestre Maurice (Astrophysicien à l’IRAP), Jean-Yves Legall (Président du CNES), Simon Hankinson (consul général des Etats-Unis), Emmanuel Dufrasnes (ingénieur et architecte) et Philippe Perrin (astronaute français). Certains de ces invités ont eu le temps et la gentillesse de nous accorder des interviews que je vous laisse découvrir.

Sous titré en VF

Sous titré en VF

Sous titré en VF

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En continuant notre chemin nous arrivons devant la Station MIR, bien connue des visiteurs et dont nous sommes les seuls à posséder une réplique, de quoi se plonger à bras ouvert dans la vie des cosmonautes en orbite autour de la Terre, même si l’ISS, plus moderne, est plus spacieuse que MIR.

En dessous, pour cette journée, s’est installé l’ASTRO JUMP, le simulateur de saut sur la Lune qui à un grand succès auprès des visiteurs qui veulent vivre les mêmes sensations que les astronautes ayant marché sur la Lune.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

En continuant leur tour les visiteurs avaient la possibilité de se rendre à 2 animations permanentes de la Cité de l’Espace, le Terradome qui test vos connaissance au travers d’un quiz, et la Coupole de l’Astronomie, équipée d’un télescope géant, elle vous fait découvrir l’univers.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Sur le tour d’Ariane 5, dans le champ ont été installées les tentes d’animations pour la journée et je peux vous dire qu’il y en avait pour tous les gouts, comparaison Terre / Lune (qui permettait de comparer en équipe la taille, la masse et la distance entre la Terre et la Lune et leurs trajectoires autour du Soleil), rentrée atmosphérique (nous permettait d’observer la résistance des différents matériaux lors de la traversée de l’atmosphère à très grande vitesse et de découvrir le principe d’un bouclier thermique), le quizz de l’espace (au travers de questions nous testions nos connaissances sur ces quelques jours qui ont marqué l’histoire), l’envol virtuel des spationautes (Equipé d’un casque de réalité virtuelle nous partions pour un vol dans la capsule Apollo 11 ou pour un voyage parmi les planètes), les fusées à air (à deux, les plus jeunes réalisaient une fusée à air en papier cartonné et la lançaient dans le ciel grâce à un lanceur pneumatique), espace dans ma ville (Une présentation des travaux des jeunes du projet « Espace dans ma ville » sur l’espace et les sciences), Ludilab’Oh l’espace (une animation pour comprendre la différence entre les planètes, les étoiles et les satellites naturels, un jeu de plateaux sur les phases de la Lune, une partie de cartes « L'Odyssée spatial »), le quizz controverses sur la Lune (des questions sur notre satellite naturel pour mieux comprendre son fonctionnement et répondre aux controverses liées aux voyages de l’Homme sur la Lune) et juste avant ce dernier stand, une empreinte géante, celle d’Armstrong sur la Lune, impressionnante.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Nous arrivons maintenant à l’Astralia avec son cinéma IMAX qui, grâce à son écran géant vous plonges au cœur d’aventures spatiales inoubliables, et le planétarium flambant neuf ; mieux qu’une nuit sous les étoiles, une symbiose parfaite avec notre ciel de nuit, les explications en plus.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Retour au module lunaire d’Apollo, le monde se presse autour des animations, de la scène et des invités qui se prêtent volontiers aux séances de dédicaces. On peut voir les yeux des visiteurs qui brillent d’émerveillement devant autant d’animations, les enfants courent, trainant leurs parents par la main pour ne rien manquer, des jeunes se photographient devant le module lunaire pour immortaliser ce moment et conserver ce morceau d’histoire de la conquête spatiale. Un petit pas pour l’homme disait Armstrong en posant le pied sur la Lune, mais une réussite de Géant pour la Cité de l’Espace.

Le soir tombe maintenant sur la Cité, les lumières autour des attractions s’allument et donne encore une autre vision sur ces morceaux d’histoire, plus sombre, plus fascinante peut-être !

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Cette journée s’achève mais les organisateurs nous réservent une fin en apothéose. Les visiteurs se regroupent autour du module lunaire, le silence s’installe sur la cité… enfin une musique s’élève des hauts parleurs et nous voyons apparaitre les danseurs de la Compagnie K Danse, dans leur tenue de cosmonautes, ils virevoltent autour d’Apollo 11 sur des sons lunaires dans une chorégraphie sans apesanteur, gracieuse et merveilleuse. Le son s’arrête, les applaudissements montent pour remercier ces astronautes danseurs et de nouveau le silence. Boum, boum, boum, mais que se passe-t-il ? Ce sont des fusées de feu d’artifice qui éclatent devant Ariane 5 et boum, boum, boum, cette fois se sont les percutions des instruments du concert de DJ Greg Modi qui commence. Les visiteurs se mettent à gesticuler comme des pantins désarticulés sur les musiques d’Apollo. Une frénésie qui permet à tout le monde de libérer sa joie d’être là et d’avoir pu vivre ce 50ème anniversaire ici à la Cité de l’Espace de Toulouse. Un souvenir qui restera inoubliable dans nos mémoires et pour moi, la meilleure journée que j’ai pu passer en ce lieu.

Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse
Apollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #ToulouseApollo Day à la Cité de l’Espace de Toulouse #ApolloDay @CiteEspace #Toulouse

Voir les commentaires

Washington fête les 50 ans d'Apollo 11 en grand ! #ApolloDay @NASA

Publié le par Charisson dans l'Espace

Le Smithsonian est l’une des nombreuses grandes institutions marquant l’anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune.

En plus de projeter une superbe fusée Saturn V de 17 mètres sur la face est du Washington Monument pendant plusieurs nuits, elle présenta les 19 et 20 juillet une émission spéciale de 17 minutes qui combina des illustrations cartographiques de projection en plein mouvement et des images d'archives retraçant le voyage épique d'Apollo 11.

Cette attraction gratuite se déroulait plusieurs fois par soir. Elle comprenait entre autres une reconstitution de l'horloge du compte à rebours du Centre spatial Kennedy de 20 mètres.

Voir les commentaires

Apollo 11 les Premiers Pas

Publié le par Charisson dans l'Espace

Voir les commentaires

La France participe à la prochaine mission de la NASA sur la Lune @NASA @CNES

Publié le par Charisson dans l'Espace

La France a rejoint une mission lunaire dirigée par la NASA et l'Europe devrait faire de même, a déclaré le chef de l'espace français.

 

Les agences spatiales américaine et française, la NASA et le CNES, ont signé lors du salon aéronautique du 19 juin à Paris un accord qui permettra à la France de participer à la mission baptisée «Artemis», d'après la déesse grecque de la chasse et de la lune. Le projet conçu par les États-Unis vise à envoyer «la première femme et le prochain homme» sur la surface lunaire dès 2024.

 

"Il y a un certain enthousiasme autour de la mission", a déclaré le président du CNES, Jean-Yves Le Gall, lors d'un entretien dans la capitale française après des entretiens entre les responsables des principales agences spatiales mondiales. "L'Europe doit clairement en faire partie."

 

Il a déclaré que l'Europe discuterait de l'ampleur de sa participation à Artemis à Séville, en Espagne, en novembre, lorsque les États membres et l'Agence spatiale européenne se réuniraient pour discuter des futurs plans spatiaux. Le bloc pourrait dépenser jusqu'à 600 millions d'euros (680 dollars) par an pour ce projet, a déclaré Le Gall.

 

L’Europe a surtout observé de côté les efforts des États-Unis et de la Chine pour atteindre le premier atterrissage lunaire habité depuis 1972, en se demandant quel rôle elle jouerait compte tenu de ses contraintes budgétaires et de son appétit moindre pour de gigantesques projets spatiaux.

 

Mais le président français Emmanuel Macron a exhorté le bloc à renforcer sa stratégie spatiale, évoquant de nouvelles menaces de la part de la Chine et de la Russie et des tensions avec les États-Unis, garant traditionnel de la sécurité européenne. Il s’est engagé à renforcer le programme spatial militaire de la France face à la militarisation progressive de l’atmosphère extérieure de la Terre.

Le Gall a déclaré que l'une des façons de financer Artemis serait de détourner les 150 millions d'euros que la France consacre chaque année à la Station spatiale internationale - une mission conjointe de la Russie, du Japon, des États-Unis, de l'Europe, du Canada et d'autres pays. 1998 et devrait prendre fin vers 2030.

Une femme ou un autre homme qui atterrit sur la Lune dans cinq ans n’est cependant pas certain.

 

La NASA continue de faire pression sur le Congrès et le président Donald Trump pour qu'ils approuvent le projet, qui nécessite 20 à 30 milliards de dollars supplémentaires, en plus du budget normal de l'agence, pour pouvoir démarrer en 2024, a déclaré à CNN son administrateur Jim Bridenstine le 14 juin Trump ce mois-ci a déclaré sur Twitter que la NASA devrait se concentrer sur Mars.

Lire la suite: Trump chides à la NASA pour se concentrer sur la lune après avoir focalisé la NASA sur la lune

La Chine, pour sa part, n’a pas fixé de date pour une mission lunaire habitée. Beijing a débarqué un robot de l'autre côté de la lune en janvier et a déclaré que les humains pourraient suivre, sans donner de délai.

Le Gall a déclaré qu’il n’y avait aucun plan pour que l’Europe développe sa propre capacité d’envoyer des humains dans l’espace et que, pour le moment, elle reste comme le «passager».

Mais la recherche spatiale en elle-même présente des avantages, a-t-il ajouté, et a conduit à des percées - telles que l'imagerie par résonance magnétique ou IRM, le système de positionnement global ou GPS, ainsi que le téflon, le revêtement antiadhésif utilisé dans les casseroles de cuisson.

 

"L'espace", a déclaré Le Gall, "est une vitrine."

 

Source : NASA

 

Article originale (en anglais) : https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-20/france-hitches-a-ride-on-nasa-s-next-mission-to-the-moon

La France participe à la prochaine mission de la NASA sur la Lune @NASA @CNES

Voir les commentaires

2 découvertes majeur sur Mars par le rover Curiosity @NASA @MarsCuriosity

Publié le par Charisson dans l'Espace

Le Rover Curiosity à ressèment fait deux nouvelles découverte sur Mars, mais aurait-il découvert la vie ?

Et bien non, en fait, le 7 juin 2018 la NASA a fait une conférence de presse pour annoncer le découverte de nouvelles molécules organiques dans les roches martiennes, et la mise en évidence d’un cycle dans les variations de concentration du méthane dans l’atmosphère Martienne.

Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement. Pour le savoir, vous pouvez lire les deux articles parus dans la revue américaine Science et qui explique scientifiquement ces découvertes.

Pour ma part je vais tenter de vous expliquer simplement ces deux découvertes notable dans l’étude de traces de vie sur Mars.

Les découvertes :

Le laboratoire miniature SAM (Sample Analysis at Mars) composé d’un ensemble d’instruments de mesure a été conçu pour rechercher des molécules organiques sur la planète rouge.

3 instruments composent SAM :

  • Un Chromatographe en phase gazeuse (il sépare les composants organiques des échantillons sous forme gazeuse puis les envois au QMS)
  • Un spectromètre de masse à quadrupôle ou QMS (il analyse les gaz de l’atmosphère ou les produits obtenus par échauffement d’un échantillon.
  • Un spectromètre à absorption laser modulable ou TLS (il permet d’obtenir des ratios précis des isotopes (nucléides partageant le même nombre de protons) de carbone et d’oxygène dans le dioxyde de carbonne et de mesurer les traces de méthane et ses isotopes du carbone.

Cela étant dit, SAM a analysé des roches sédimentaires (des couches de sédiments qui se superposent pendant des millions d’années) et découvert la présence de molécules organiques complexes et volatiles qui n’avaient jamais été observées sur Mars. Les molécules ont été découvertes dans des sédiments vieux de 3 milliards d’années.

Toujours à l’aide du laboratoire SAM, le rover Curiosity à découvert des émanations régulières de méthane qui suivent un cycle dépendant des saisons martiennes. L’Analyse de l’atmosphère de Mars à durée 3 ans et c’est sur ce l’abs de temps qu’une variation saisonnière est apparu fournissant un indice important pour déterminer l’origine du méthane de martien.

C’est deux découvertes ont été faites dans le cratère de Gale.

Cependant ces découvertes ne sont pas encore une preuve de la vie sur Mars. En effet les molécules trouvées par SAM peuvent provenir de formations géologiques, avoir eté apporté par des météorites ou être abiotique (d’un milieu où les organismes vivants ne peuvent exister).

L’aventure continue et la recherche aussi…

Curiosity continue ses recherches, comme d’autres sur Mars et les futures expéditions sur la planète rouge pourront peut-être nous apporter d’autres réponses et de nouvelle découvertes.

 
Le rover Curisity et le laboratoire SAMLe rover Curisity et le laboratoire SAM
Le rover Curisity et le laboratoire SAMLe rover Curisity et le laboratoire SAM

Le rover Curisity et le laboratoire SAM

Voir les commentaires

Opportunity mis en veille ! #OpportunityRover @NASA

Publié le par Charisson dans l'Espace

Une énorme tempête de poussière sur Mars à mis le Rover Opportunity hors de contact avec la Terre. Il a donc été mis en veille pour économiser ses batteries.

Il faut dire que la tempête qui sévit sur Mars couvre 1/ de la surface de la planète.

 

Opportunity mis en veille ! #OpportunityRover @NASA

Voir les commentaires

La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight

Publié le par Charisson dans l'Espace

La Mission InSight est une mission scientifique à destination de la planète Mars d’une durée de 2 ans.

Son but est d’étudier l’intérieur de la planète pour découvrir à quelle vitesse elle se refroidie, son activité sismique (comme pour les tremblements de terre), si elle en a une, et si comme la terre, son axe de rotation change.

InSight déployant ses instruments.

InSight déployant ses instruments.

Pour cela, la mission InSight transporte sur Mars 3 instrument de mesures :

  • Le SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures), c’est lui qui vat mesurer l’activité sismique,
  • Le capteur HP3 (Heat Flow and Physical Properties Package), qui sert à mesurer la vitesse de refroidissement de Mars,
  • Le RISE (Rotation and Interior Structure Experiment) qui mesure les variations dans l’axe de rotation de Mars.

Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) est en charge de l’expérience SEIS.

Le capteur HP3 et le SEISLe capteur HP3 et le SEIS

Le capteur HP3 et le SEIS

Mais comment cela fonctionne ?

Et bien, le sismomètre SEIS est composé de plusieurs instruments, 6 au total pour un petit poids, puisqu’il ne pèse que 3 kg. Il sera alimenté par les panneaux solaires de l’atterrisseur par un câble.

  • Une sphère comportant 3 capteurs sismiques très large bande et 3 capteurs de températures,
  • 3 capteurs sismiques courtes périodes et leurs capteurs de température,
  • Une box (sorte de mini-ordinateur) pour recevoir les signaux enregistrés par les capteurs et un système de déploiement des pieds (ces pieds s’enfoncent dans le sol et maintienne l’appareil en place et sur un plan parfaitement horizontale),
  • Un 2ème système de déploiement pour les capteurs sismiques
  • Un logiciel pour la gestion et le stockage des informations ainsi que leur transmission vers la Terre.

Le sismomètre est tellement sensible qu’il peut enregistrer la chute d’un grain de sable sur le sol martien.

Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.

Le SEIS qui écoute le coeur de Mars. Shéma et maquette réalisé par des BTS.

Le SEIS sera protégé par une coiffe pour éviter toute interaction avec les vents martiens, la poussière ou tout autre objet qui pourrait le frapper. Cela va permettre d’avoir des mesures précises.

Le SEIS avec sa coiffe de protection. Ici une maquette réalisé par des BTS

Le SEIS avec sa coiffe de protection. Ici une maquette réalisé par des BTS

InSight a quitté la Terre le 05 Mai 2018 et devrait se poser sur Mars le 26 novembre 2018.

A cette occasion nous nous étions rendus à la Cité de l’Espace à Toulouse pour suivre son décollage.

Ce fut une journée très intéressante puisque dans le hall de l’Astralia se trouvait une maquette à l’Echelle 1/1 de InSinght et des instruments qu’il emporte, ainsi qu’un stand présentant des expériences sur la planète Mars afin de vivre un peu une vie en parenthèse sur la planète rouge.

La décoration du hall était complétée par des panneaux explicatifs et une représentation d'Ariane 6.

Maquette d'InSight réalisée par des classes de BTS à l'échelle 1/1

Maquette d'InSight réalisée par des classes de BTS à l'échelle 1/1

La décoration du hall était complétée par des panneaux explicatifs et une représentation d'Ariane 6.

Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.
Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.

Panneaux explicatifs de la mission InSight et de l'expérience SEIS.

La maquette exposé pour ce lancement a été commandée par le CNES et réalisée par des élèves de plusieurs BTS sur une période de 2 ans. Chaque classe avait pour mission de réaliser une partie de l’atterrisseur (panneaux solaires, bras articulés, logiciel de gestion, etc…) c’est une maquette interactive qui permet de voir certain mouvement de l’atterrisseur et de se rendre compte de la taille de ce dernier puisqu’il s’agit d’un modèle à taille réelle.

La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight
La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSightLa Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight
La Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSightLa Mission Insight sur Mars c’est quoi ? #Mars @CiteEspace #InSight

Le stand d’expérience martiennes où nous a accueilli Xavier Penot de la cité de l’espace, nous a permis de tester la gravité de la planète, de nous rendre compte de sa masse par rapport à la terre et la lune, de comprendre l’évaporation de l’eau sur Mars et plein d’autre formidable expérience.

L'atmosphère de Mars

La gravité sur Mars

La température de Mars

Les sons sur Mars

L'eau sur Mars

Des expert, était aussi présent pour commenter le départ d’InSight et pour expliquer cette mission en direct devant un public nombreux composé en autre  des ingénieurs et chercheurs ayant travaillé sur le projet ainsi que leur famille invité pour l’occasion.

Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités
Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités
Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invitésLe direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités

Le direct depuis la Cité de l'Espace avec de prestigieux invités

Parmis les invités, le représentant de NASA en France.

Parmis les invités, le représentant de NASA en France.

Mais Insight emporte aussi avec elle des choses plus insolites comme le nom de 827 000 personnes qui se sont inscrites auprès de la NASA. Ces noms ont étaient gravé sur une micro puce qui vole maintenant vers Mars. Bien entendu le mien et celui de mes parents font partie du voyage, une façon symbolique de poser un pied sur le sol de la planète rouge avant, j‘espère, pouvoir m’y rendre en mission.

Nos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSightNos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSightNos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSight

Nos ticket avec nos Prénom pour Mars avec InSight

Voilà, l’atterrisseur géophysique se posera sur Mars le 26 novembre 2018 et se sera l’occasion de suivre cet évènement, certainement depuis la cité de l’espace.

Voir les commentaires

La mission Mars de la NASA se met à l'écart après que le bouclier thermique se fissure sous la pression. #Mars2020

Publié le par Charisson dans l'Espace

L'écran thermique est conçu pour protéger la mission Mars 2020 dans les phases initiales de sa descente et de son atterrissage.

L'écran thermique est conçu pour protéger la mission Mars 2020 dans les phases initiales de sa descente et de son atterrissage.

Une partie critique de la prochaine mission de 2 milliards de dollars de la NASA à destination de Mars a été interrompue lors des tests effectués au début du mois.

 

Le bouclier thermique de la mission Mars 2020 subissait des tests de résistance lorsqu'il a développé une fissure apparaissant sur toute sa circonférence. Le bouclier est conçu pour protéger le robot lorsqu'il pénètre dans l'atmosphère martienne.

 

"L'essai a été conçu pour soumettre l'écran thermique à des forces jusqu'à 20% supérieures à celles attendues lors de l'entrée dans l'atmosphère martienne", a déclaré la NASA dans un communiqué. La fissure était "inattendue" selon le communiqué, et les ingénieurs devront construire un nouveau bouclier pour la mission.

 

Mars 2020 est destiné à envoyer un Rover à six roues qui cherchera des signes potentiels de vie sur la planète rouge. Et il montrera les étapes initiales nécessaires pour une future mission de Mars qui retournera des échantillons sur Terre.

 

L'écran thermique est une structure incurvée fabriquée principalement à partir d'un matériau léger connu sous le nom d'ablater au carbone imprégné de phénol. PICA est aussi léger que le bois de balsa, mais peut supporter des températures de près de 4 000 degrés Fahrenheit alors que le vaisseau spatial vient crier dans l'atmosphère martienne.

 

Le même matériau est utilisé sur la capsule Dragon de SpaceX, pour réapprovisionner la Station spatiale internationale.

 

Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA travaillent avec Lockheed Martin, l'entrepreneur qui a construit le bouclier thermique, pour comprendre pourquoi le bouclier s'est fissuré. Les résultats pourraient conduire à des changements dans la conception du bouclier de remplacement que la NASA a demandé à Lockheed de construire.

Une vidéo décrivant le processus d'atterrissage du rover Curiosity de la NASA sur Mars.

Le bouclier cassé est le deuxième revers pour une mission majeure de la NASA ces derniers mois. En mars, la NASA a annoncé que son prochain grand télescope spatial, connu sous le nom de James Webb Space Telescope, serait retardé en raison d'un problème avec un bouclier en aluminium conçu pour le protéger des rayons du soleil. Cela a repoussé le lancement d'environ un an et signifie que le télescope dépassera son prix de 8 milliards de dollars.
 
Un porte-parole de la NASA affirme que l'agence n'a pas d'estimation du coût de remplacement de l'écran thermique de la mission de Mars. L'agence se dit cependant confiante que le remplacement sera prêt à temps pour la date de lancement prévue de Mars 2020 en juillet de cette année.
 
Traduit de l’article original sur NPR.org de Joe Palca
 
Rover Mars 2020
Rover Mars 2020Rover Mars 2020

Rover Mars 2020

Phase d'opérations de surface

Phase d'opérations de surface

La phase d'opérations de surface est le moment où le robot effectue ses études scientifiques sur Mars. Après un atterrissage en toute sécurité (février 2021), Mars 2020 a une mission principale d'au moins une année martienne (687 jours terrestres). 
 
Le robot Mars 2020 utilise une stratégie de mise en cache de dépôt pour son exploration de Mars.

Voir les commentaires